Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Espionnage US: le Bundestag intéressé par les témoignages de Snowden

    International
    URL courte
    Espionnage du Web par les services spéciaux américains (274)
    0 410

    Le député allemand Hans-Christian Ströbele, qui a rencontré jeudi à Moscou l'ex-informaticien des services secrets américains Edward Snowden, estime que tous les partis siégeant au Bundestag souhaitent recueillir les témoignages du lanceur d'alerte sur l'espionnage pratiqué par les Etats-Unis en Allemagne.

    Le député allemand Hans-Christian Ströbele, qui a rencontré jeudi à Moscou l'ex-informaticien des services secrets américains Edward Snowden, estime que tous les partis siégeant au Bundestag souhaitent recueillir les témoignages du lanceur d'alerte sur l'espionnage pratiqué par les Etats-Unis en Allemagne.

    "Tous les partis représentés au parlement ont déclaré plus ou moins explicitement qu'ils voulaient éclaircir la situation. Je pense que la majorité écrasante de la population allemande veut la même chose", a affirmé vendredi M. Ströbele lors d'une conférence de presse à Berlin.

    Après avoir révélé la teneur de la lettre que l'ex-agent de la NSA lui avait demandé de transmettre aux autorités allemandes, le député a parlé de sa rencontre avec M. Snowden à Moscou. Cette rencontre était consacrée aux conditions auxquelles ce dernier accepterait de témoigner dans le cadre de l'enquête sur les activités d'espionnage américaines en Allemagne, y compris sur les écoutes du téléphone portable de la chancelière Angela Merkel.

    Le député a notamment évoqué la possibilité pour M. Snowden de se rendre en Allemagne sans risquer d'être extradé vers les Etats-Unis, Washington ayant depuis longtemps adressé à Berlin un mandat d'arrêt contre le lanceur s'alerte.

    M. Snowden a en principe accepté de s'entretenir avec les magistrats du Parquet général allemand ou les membres d'une commission parlementaires qui pourrait être créée dans le cadre de l'enquête sur l'espionnage américain. Il n'est toutefois pas exclu que son témoignage puisse être recueilli depuis Moscou. Selon M. Ströbele, l'ex-agent de la NSA "a fait clairement comprendre qu'il savait beaucoup de choses".

    Le député allemand a également déclaré n'avoir reçu de la part de l'intéressé aucune nouvelle information sur les activités des services secrets américains.

    "Cela ne faisait pas l'objet de notre entretien", a indiqué M. Ströbele.

    Dossier:
    Espionnage du Web par les services spéciaux américains (274)

    Lire aussi:

    «Snowden avait raison»: l’Allemagne espionnait bien pour le compte de Washington
    Poutine: une gaffe des autorités américaines a sauvé Snowden
    Poutine propose d'accorder l'asile politique à l'ex-chef du FBI
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik