Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Syrie: l'influence de Washington insuffisante pour fédérer l'opposition (Moscou)

    International
    URL courte
    Conférence "Genève 2" (338)
    0 10

    Moscou considère que les outils d'influence dont dispose Washington ne sont pas suffisants pour fédérer l'opposition syrienne, a déclaré mardi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Guennadi Gatilov à l'issue d'une rencontre tripartite Russie-Etats-Unis-Onu sur la préparation de la conférence de paix Genève-2.

    Moscou considère que les outils d'influence dont dispose Washington ne sont pas suffisants pour fédérer l'opposition syrienne, a déclaré mardi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Guennadi Gatilov à l'issue d'une rencontre tripartite Russie-Etats-Unis-Onu sur la préparation de la conférence de paix Genève-2. 

    "Nous avons senti que les Etats-Unis ne possédaient pas de leviers d'influence suffisants pour fédérer l'opposition", a indiqué M.Gatilov avant d'ajouter que la participation des anti-Assad à la conférence de Genève sur la Syrie restait encore indéterminée et qu'une nouvelle rencontre préparatoire au format Russie-Etats-Unis-Onu se tiendrait le 25 novembre prochain.  

    Selon M.Gatilov, les représentants des trois parties devraient se mettre d'accord dans les plus brefs délais sur d'autres questions relatives à la tenue de la conférence internationale sur la Syrie, et notamment dresser la liste des participants représentant l'opposition syrienne.  

    "Une simple représentation de l'opposition n'est pas suffisante, il faut que ce soit une délégation représentant le plus large spectre possible de l'opposition. Et c'est ce que les Américains ne parviennent pas à faire", a expliqué le vice-ministre.  

    M.Gatilov s'est en outre dit déçu par les déclarations faites par une série de leaders de l'opposition anti-Assad, qui avaient exprimé leur refus de prendre part à Genève-2.  

    "Nous allons attendre, car sans accord de l'opposition, il sera difficile de tenir la conférence", a conclu le haut diplomate russe.  

    La conférence Genève-2, censée reprendre les lignes de l'accord international signé à Genève le 30 juin 2012, est convoquée à l'initiative de la Russie et des Etats-Unis. Ce forum doit réunir à une même table des responsables du régime syrien et de l'opposition pour tenter de trouver une solution politique négociée entre Damas et la rébellion.

    Dossier:
    Conférence "Genève 2" (338)

    Lire aussi:

    L'opposition syrienne voudrait rencontrer le gouvernement sans intermédiaires
    Qui est Guennadi Gatilov, nouvel ambassadeur de Russie auprès des Nations unies à Genève?
    Damas: les discussions avec l’opposition possibles à une seule condition
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik