Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Caucase du Sud: seul le dialogue peut résoudre le problème (OSCE)

    International
    URL courte
    0 01

    Les discussions de Genève sur la normalisation des relations entre la Géorgie et ses anciennes provinces l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud constituent l'unique solution aux problèmes de la région, car leur format comprend toutes les parties intéressées, a déclaré dans une interview à RIA Novosti le secrétaire général de l'OSCE Lamberto Zannier.

    Les discussions de Genève sur la normalisation des relations entre la Géorgie et ses anciennes provinces l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud constituent l'unique solution aux problèmes de la région, car leur format comprend toutes les parties intéressées, a déclaré dans une interview à RIA Novosti le secrétaire général de l'OSCE Lamberto Zannier.

    "Il s'agit de l'unique voie pour aller de l'avant. Aussi est-il primordial que tous les participants adoptent une position constructive", a souligné M. Zannier.

    Les discussions de Genève sur la sécurité et la stabilité dans le Caucase du Sud ont été lancées suite au conflit d'août 2008 en Ossétie du Sud. Elles se déroulent depuis octobre 2008 et réunissent les délégations géorgienne, russe et américaine, ainsi que les représentants de l'Abkhazie, de l'Ossétie du Sud, de l'Union européenne, de l'ONU et de l'OSCE. La délégation russe est conduite par le vice-ministre des Affaires étrangères, le secrétaire d'Etat Grigori Karassine. La signature d'un traité de non-recours à la force demeure la principale question de ces rencontres.

    "Le vingt-cinquième round des discussions internationales de Genève sur le Caucase du Sud aura lieu aujourd'hui 6 novembre", a indiqué le secrétaire général de l'OSCE.

    Selon lui, "les discussions coprésidées par l'OSCE, l'ONU et l'UE constituent un format unique en son genre intégrant toutes les personnes intéressées, dont Tbilissi, Soukhoumi et Tskhinvali".

    Le 8 août 2008, la Géorgie a lancé une offensive militaire contre l'Ossétie du Sud, détruisant la capitale sud-ossète Tskhinvali et tuant des centaines de civils ainsi que des soldats de la paix russes déployés dans cette république autoproclamée. Pour mettre un terme au massacre, la Russie est intervenue dans le conflit et a contraint la Géorgie à la paix avant de reconnaître l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie, autre ancienne autonomie géorgienne.

    Lire aussi:

    L'Ossétie du Sud et l'Abkhazie rendent hommage aux victimes de l'agression géorgienne
    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    Moscou sur le conflit en Ossétie du Sud: la Russie toujours prête à défendre ses citoyens
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik