Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Israël-Palestine: Kerry cherche à éviter l'échec des négociations de paix

    International
    URL courte
    0 0 0

    Le secrétaire d'Etat américain John Kerry, en tournée au Proche-Orient, a promis de tout faire pour éviter l'échec des négociations de paix en crise entre Israéliens et Palestiniens, qui s'accusent mutuellement de sabotage, rapportent les médias internationaux.

    Le secrétaire d'Etat américain John Kerry, en tournée au Proche-Orient, a promis mercredi de tout faire pour éviter l'échec des négociations de paix en crise entre Israéliens et Palestiniens, qui s'accusent mutuellement de sabotage, rapportent les médias internationaux.

    "Nous menons ces négociations depuis trois mois. Il y a toujours des difficultés et des tensions. Je suis toutefois persuadé que nous sommes capables de les surmonter. Il nous reste six mois sur le calendrier que nous nous sommes fixé et je suis confiant dans notre capacité à faire des progrès", a déclaré le chef de la diplomatie américaine devant les journalistes à Jérusalem à l'issue d'un entretien avec le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

    M.Kerry a appelé les deux parties à faire preuve de "bonne volonté" pour avancer dans les négociations.

    Pour sa part, M.Netanyahu s'est dit fort préoccupé par l'absence de tout progrès aux négociations et a accusé les Palestiniens de créer des "crises artificielles".

    Après Jérusalem, le secrétaire d'Etat américain s'est rendu à Bethleem pour rencontrer le président palestinien Mahmoud Abbas. Les analystes constatent qu'en dépit de 18 rounds en trois mois de négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens, ces discussions courent manifestement à l'échec.

    Lire aussi:

    John Kerry reproche à Israël de ne pas vouloir se réconcilier avec les Palestiniens
    Washington contre le plan de Mahmoud Abbas pour le processus de paix au Proche-Orient
    Netanyahou: la paix possible, si les Palestiniens reconnaissent «la réalité» sur Jérusalem
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik