Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Arménie: la Banque eurasiatique de développement a investi 200 M USD

    International
    URL courte
    0 0 0

    Les investissements de la Banque eurasiatique de développement (BEAD) dans l'économie arménienne s'élèvent à ce jour à 200 millions de dollars, rapporte l'agence Arka News, se référant au président du Conseil d'administration de la banque, Igor Finoguenov.

    Les investissements de la Banque eurasiatique de développement (BEAD) dans l'économie arménienne s'élèvent à ce jour à 200 millions de dollars, rapporte jeudi l'agence Arka News, se référant au président du Conseil d'administration de la banque, Igor Finoguenov. 

    "Nous examinons à présent des projets pour près de 500 millions de dollars. Il s'agit en l'occurrence de projets d'infrastructure en matière de construction de routes, ainsi que dans les domaines de l'agriculture et de la libre entreprise", a déclaré M.Finoguenov. 

    Et d'ajouter que la banque n'envisageait pas de se limiter aux investissements. 

    "Tout dépend des projets proposés en vue d'un financement et de la détermination de nos collègues arméniens présentant des projets économiquement argumentés", a-t-il expliqué. 

    Selon le président du Conseil d'administration de la BEAD, le volume des investissements de la banque dépasse à ce jour 5 milliards de dollars dans 93 projets. 

    "Rien que cette année, les investissements de la BEAD ont augmenté d'un milliard de dollars", a-t-il précisé. 

    Instituée en 2006, la Banque eurasiatique de développement est un établissement de crédit international, appelé à contribuer à la promotion des processus d'intégration dans l'espace eurasiatique, ainsi qu'à la croissance économique des Etats membres, les aidant à surmonter les conséquences de la crise mondiale. Son capital social dépasse 1,5 milliard de dollars. La Russie, le Kirghizstan, la Biélorussie, le Tadjikistan, l'Arménie et le Kirghizstan en font partie. 

    La BEAD est ouverte à l'adhésion de pays et organisations internationales partageant les objectifs de la banque.

    Lire aussi:

    Poutine: «L'investissement direct étranger a doublé en 2017»
    Les compagnies russes attirent à nouveau les investisseurs étrangers
    Les banques américaines s'unissent pour se prémunir contre la «fin du monde»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik