Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Proche-Orient sans ADM: Russie et Egypte favorables à la conférence

    International
    URL courte
    0 0 0

    La Russie et l'Egypte prônent la convocation la plus rapide possible de la conférence sur un Proche-Orient libre d'armes de destruction massive (ADM), a indiqué le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov à l'issue de négociations au Caire avec son homologue égyptien Nabil Fahmy.

    La Russie et l'Egypte prônent la convocation la plus rapide possible de la conférence sur un Proche-Orient libre d'armes de destruction massive (ADM), a indiqué jeudi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov à l'issue de négociations au Caire avec son homologue égyptien Nabil Fahmy.
     
    "Quant à la création d'une zone exempte d'armes de destruction massive, ce n'est pas l'initiative d'un pays en particulier, mais une décision du Conseil de sécurité des Nations unies, décision adoptée en 2010 lors d'une conférence d'examen du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP)", a rappelé le ministre, ajoutant que cette conférence aurait dû se tenir en 2012.
     
    Et de souligner que la Russie et l'Egypte préconisaient la convocation la plus rapide possible d'une telle conférence.
     
    Le ministre a déclaré mercredi dans une interview à l'édition arabe Al-Ahram que la conférence n'avait pas été convoquée, certains pays de la région n'étant toujours pas prêts à y participer.
     
    La convocation d'une conférence sur un Proche-Orient sans armes de destruction massive a été mentionnée dans le Plan d'action adopté en 2010 lors d'une conférence d'examen du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP). Adoptée en 1995, la résolution des signataires du TNP a appelé à faire du Proche-Orient une zone exempte d'armes nucléaires et de toutes les autres armes de destruction massives, ainsi que de leurs vecteurs.

    Lire aussi:

    Pyongyang dit rester attaché au principe de non-prolifération nucléaire
    Moscou exhorte les USA à rapatrier leurs armes nucléaires déployées en Europe
    «Nous sommes à deux doigts d'une guerre nucléaire»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik