Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Genève-2: les conditions de l'opposition irréalistes (Damas)

    International
    URL courte
    Conférence "Genève 2" (338)
    0 0 0

    Les conditions que pose l'opposition à sa participation à la conférence de paix sur la Syrie, dite Genève-2, en réclamant notamment le départ du président Bachar el-Assad, sont irréalistes, a déclaré le ministre syrien de l'Information, Omrane al-Zohbi, cité par les médias nationaux.

    Les conditions que pose l'opposition à sa participation à la conférence de paix sur la Syrie, dite Genève-2, en réclamant notamment le départ du président Bachar el-Assad, sont irréalistes, a déclaré jeudi le ministre syrien de l'Information, Omrane al-Zohbi, cité par les médias nationaux.
     
    "Une telle déclaration ne peut émaner que de gens qui ne comprennent rien à la politique et qui se font des illusions", a estimé le ministre.
     
    Et de rappeler que les discussions à la conférence devaient se tenir sur la base du communiqué de Genève en date du 30 juin 2012 prévoyant le règlement de toutes les questions sans exception du conflit syrien et de l'avenir de la Syrie par les Syriens eux-mêmes, dans le cadre d'un dialogue national et sur la base d'un consensus. 
     
    Le ministre a souligné que ce document ne mentionnait pas le départ du président Assad.
     
    M.al-Zohbi a fait remarquer auparavant que la future conférence de Genève devrait être un processus de règlement politique du conflit syrien et non une manœuvre de changement de régime.
     
    Selon le journal syrien El Watan, la conférence de paix sur la Syrie, reportée à plusieurs reprises, devrait débuter le 12 décembre. Convoquée à l'initiative de la Russie et des Etats-Unis, elle est censée reprendre les lignes de l'accord international signé à Genève le 30 juin 2012. Ce forum doit réunir à une même table des responsables du régime syrien et de l'opposition pour tenter de trouver une solution politique négociée entre Damas et la rébellion.
     
    Le 11 novembre, la Coalition nationale des forces de l'opposition et de la révolution syrienne s'est déclarée prête à participer à la conférence de Genève-2 en avançant toutefois plusieurs conditions à sa participation.

    Dossier:
    Conférence "Genève 2" (338)

    Lire aussi:

    Les USA n'envisageraient pas de laisser passer l'armée syrienne au nord de la Syrie
    Poutine expose un modèle pour préparer l'après-conflit en Syrie
    Lavrov: le Congrès du dialogue national syrien faciliterait les pourparlers de Genève
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik