Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Déclaration Iran-AIEA: un pas vers le rétablissement de la confiance (Moscou)

    International
    URL courte
    Nucléaire iranien (2014) (1478)
    0 0 0

    La déclaration signée lundi entre l'Iran et l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sur leur coopération future constitue un pas important vers le rétablissement de la confiance envers le programme nucléaire de Téhéran, indique un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères mis en ligne jeudi sur son site.

    La déclaration signée lundi entre l'Iran et l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sur leur coopération future constitue un pas important vers le rétablissement de la confiance envers le programme nucléaire de Téhéran, indique un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères mis en ligne jeudi sur son site.

    "Nous saluons la Déclaration conjointe de l'Iran et de l'AIEA relative aux principes régissant leur coopération et signée il y a quelques jours à Téhéran. Il s'agit d'un accord important qui porte les relations entre l'Agence et l'Iran à un niveau plus élevé et qui constitue un pas majeur vers le rétablissement de la confiance de la communauté internationale envers le caractère pacifique du programme nucléaire de la République islamique d'Iran", lit-on dans le communiqué.

    Le secrétaire général de l'AIEA Yukiya Amano et le chef de l'Agence iranienne de l'énergie atomique Ali Akbar Salehi sont parvenus lundi à s'entendre sur une feuille de route de coopération. Les mesures prévues par cet accord doivent être réalisées d'ici trois mois. Il s'agit notamment d'élargir l'accès des inspecteurs de l'AIEA aux informations concernant le programme nucléaire de Téhéran.

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2014) (1478)

    Lire aussi:

    La Russie est opposée à l'implication de l'AIEA dans le processus de désarmement nucléaire
    Poutine sur le développement de l'électronucléaire: «Nous respectons tous nos engagements»
    Nucléaire iranien: «Nos partenaires ont plus à perdre que nous», selon Téhéran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik