Ecoutez Radio Sputnik
International

La position de l'Iran sur la France et Israël "complique la négociation" (Paris)

International
URL courte
Nucléaire iranien (1478)
01000

La position du guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, sur la France et Israël complique la négociation sur le programme nucléaire de l'Iran, rapportent les médias français, se référant à la porte-parole du gouvernement français, Najat Vallaud-Belkacem.

La position du guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, sur la France et Israël complique la négociation sur le programme nucléaire de l'Iran, rapportent mercredi les médias français, se référant à la porte-parole du gouvernement français, Najat Vallaud-Belkacem. 

"Les propos de Khamenei sont inacceptables et compliquent la négociation", a déclaré lors de son point de presse hebdomadaire Mme Vallaud-Belkacem, ajoutant que la position de Paris dans cette négociation était "ferme mais pas fermée". 

L'ayatollah a désigné la France comme le responsable numéro un de l'échec des pourparlers de Genève sur le nucléaire iranien entre Téhéran et les Six (Etats-Unis, Chine, Russie, Grande-Bretagne, France et Allemagne), le 10 novembre dernier. 

Tout comme Israël, la France a jugé prématuré de signer à ce stade un accord avec l'Iran.

Selon le guide suprême, la France a montré ainsi qu'elle était prête à céder à la pression non seulement des Etats-Unis, mais aussi d'Israël. Quant à l'Etat hébreu, il est "voué à la disparition", d'après l'ayatollah Khamenei qui refuse tout recul sur les "droits nucléaires" de Téhéran et sur les "lignes rouges". 

Des discussions bilatérales se sont poursuivies toute la matinée avec une rencontre entre les diplomates en chef de l'Iran, Mohammad Javad Zarif et de l'Union Européenne, Catherine Ashton, qui préside les négociations. Une discussion plénière entre l'Iran et les Six (est programmée en début d'après-midi. Les Six et l'Iran tentent une fois encore de finaliser un premier accord d'étape sur le programme nucléaire iranien, soupçonné par les Occidentaux et Israël de cacher un volet militaire, malgré les démentis de Téhéran.

Dossier:
Nucléaire iranien (1478)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
Grands titres