Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Syrie: l'ASL refuse de cesser le combat pendant Genève-2

    International
    URL courte
    Conférence "Genève 2" (338)
    0 01

    Les combattants de l'Armée syrienne libre (ASL) ne cesseront pas le combat pendant la conférence de paix sur la Syrie prévue le 22 janvier à Genève, et les représentants de l'ASL n'y participeront pas, a déclaré le chef de l'armée, le général Salim Idriss à la chaîne de télévision Al-Jazeera.

    Les combattants de l'Armée syrienne libre (ASL) ne cesseront pas le combat pendant la conférence de paix sur la Syrie prévue le 22 janvier à Genève, et les représentants de l'ASL n'y participeront pas, a déclaré mardi le chef de l'armée, le général Salim Idriss à la chaîne de télévision Al-Jazeera.
     
    "Les conditions ne sont pas réunies pour organiser la conférence Genève 2 à la date indiquée. En tant que force militaire et révolutionnaire, nous n'y participerons pas", a-t-il martelé. 
     
    Selon le général, les forces qui lui sont fidèles ne cesseront le combat ni pendant, ni même après la conférence de Genève.
     
    Auparavant, l'ASL a posé ses conditions de participation à Genève-2, dont la suspension de la Constitution, la destitution du président Bachar el-Assad, la libération de tous les détenus politiques et "le départ des combattants du (mouvement chiite libanais) Hezbollah et des groupes irakiens et iraniens du territoire syrien".
     
    Constituée d'anciens officiers de l'armée syrienne, l'Armée syrienne libre est la principale force armée opposée au régime de Bachar el-Assad et à l'armée régulière dans le contexte du conflit civil syrien. L'ASL compte dans ses rangs 30.000 à 50.000 hommes.
     
    Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a fait savoir lundi que la conférence de paix sur la Syrie se déroulerait à Genève le 22 janvier prochain. Suite à cette annonce, l'envoyé spécial des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie Lakhdar Brahimi a appelé le gouvernement et l'opposition syriens à nommer le plus tôt possible les membres de leurs délégations, espérant que les parties cesseraient le feu sans attendre le début de la conférence.

    Dossier:
    Conférence "Genève 2" (338)

    Lire aussi:

    Un avion d'Air France reliant Moscou et Paris envoie un signal de détresse
    Un Boeing 757 subit de graves dommages lors d'un atterrissage d’urgence aux Açores – vidéo
    Après Poutine, Macron s’apprête à recevoir le chef de la diplomatie iranienne à Paris
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik