International

Syrie: l'ASL refuse de cesser le combat tant qu'Assad est au pouvoir

International
URL courte
Situation politique en Syrie (2930)
0 02
S'abonner

L'Armée syrienne libre (ASL) ne cessera de combattre tant que le président Bachar el-Assad est au pouvoir, a déclaré Louay al-Mokdad, porte-parole de l'ASL, membre de la Coalition nationale des forces de l'opposition et de la révolution syrienne.

L'Armée syrienne libre (ASL) ne cessera de combattre tant que le président Bachar el-Assad est au pouvoir, a déclaré jeudi Louay al-Mokdad, porte-parole de l'ASL, membre de la Coalition nationale des forces de l'opposition et de la révolution syrienne.
 
"On nous a mis dans des conditions qui ne nous permettent pas de déposer les armes et de cesser le feu. Depuis deux ans et demi, la communauté internationale n'a amélioré en rien la situation en Syrie, alors que le régime poursuit la guerre contre le peuple", a dit M.al-Mokdad dans une interview à la radio Voix de la Russie.
 
Auparavant, l'ASL a posé ses conditions de participation à Genève-2, dont la suspension de la Constitution, la destitution du président Bachar el-Assad, la libération de tous les détenus politiques et "le départ des combattants du (mouvement chiite libanais) Hezbollah et des groupes irakiens et iraniens du territoire syrien".
 
Constituée d'anciens officiers de l'armée syrienne, l'Armée syrienne libre est la principale force armée opposée au régime de Bachar el-Assad et à l'armée régulière dans le contexte du conflit civil syrien. L'ASL compte dans ses rangs 30.000 à 50.000 hommes.

Dossier:
Situation politique en Syrie (2930)

Lire aussi:

Les talibans annoncent un nouveau crash, cette fois d'un hélicoptère, dans le sud-est de l'Afghanistan
Ce qu’il en coûte de voler des montres au roi du Maroc
«Ce qui s’est passé en Algérie est pire que la Shoah»: un historien algérien réagit aux déclarations de Macron
Crash en Afghanistan: l’avion pourrait appartenir à l'Armée de l'air US - vidéo
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik