Ecoutez Radio Sputnik
International

Syrie: un important site chrétien serait menacé (source)

International
URL courte
Situation politique en Syrie (2930)
01200

Des islamistes du Mouvement pour la libération du Levant se concentrent aux alentours de Saidnaya, ville chrétienne abritant des sanctuaires d'importance mondiale située à une trentaine de kilomètres de la capitale syrienne, a appris l'agence RIA Novosti auprès d'une source au sein des forces de défense civile du pays.

Des islamistes du Mouvement pour la libération du Levant se concentrent aux alentours de Saidnaya, ville chrétienne abritant des sanctuaires d'importance mondiale située à une trentaine de kilomètres de la capitale syrienne, a appris l'agence RIA Novosti auprès d'une source au sein des forces de défense civile du pays.

"Des centaines de commandos du Mouvement pour la libération du Levant quittent la cité de Nabak pour se déployer aux alentours de Saidnaya, notamment dans l'agglomération de Rankous", a indiqué la source avant d'ajouter que les islamistes envisageaient d'occuper cette ville chrétienne selon le même scénario que celui employé la veille à Maaloula.

La source a expliqué que les forces gouvernementales n'étaient pas déployées à Saidnaya, ajoutant que cette ville n'était protégée que par des milices d'autodéfense civile. Selon lui, leurs forces sont suffisantes pour repousser l'attaque des islamistes.

Saidnaya abrite plusieurs sanctuaires d'importance mondiale, dont le monastère Notre-Dame fondé par l'empereur byzantin Justinien au VIe siècle et considéré comme deuxième lieu de pèlerinage du Levant après Jérusalem. 

Un autre cite chrétien, le village historique de Maaloula (50 km de Damas) où l'araméen est encore parlé, est tombé lundi aux mains des rebelles qui ont enlevé douze religieuses du couvent orthodoxe de Mar Takla (Sainte Thècle).

Selon une hypothèse, en attaquant les sanctuaires chrétiens, les islamistes se vengent contre la population chrétienne du pays qui soutient majoritairement le régime au pouvoir. 

A la lumière de ces faits, Moscou a appelé mardi le Haut-commissariat de l'Onu aux droits de l'Homme à réagir aux attaques perpétrées par des rebelles contre des sites religieux en Syrie.

Dossier:
Situation politique en Syrie (2930)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
Grands titres