Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Nucléaire iranien: Washington réitère son "engagement à la sécurité d'Israël"

    International
    URL courte
    Nucléaire iranien (2014) (1478)
    0 11

    Le secrétaire d'Etat américain John Kerry, en visite à Jérusalem, a qualifié la sécurité d'Israël de priorité première déterminant la position américaine aux négociations sur le règlement du problème nucléaire iranien.

    Le secrétaire d'Etat américain John Kerry, en visite à Jérusalem, a qualifié jeudi la sécurité d'Israël de priorité première déterminant la position américaine aux négociations sur le règlement du problème nucléaire iranien.
     
    "La sécurité d'Israël est dans cette négociation en tête de nos priorités", a déclaré M.Kerry, réitérant le profond engagement des Etats-Unis à la sécurité d'Israël.

    Et de promettre que l'administration américaine veillerait de près au maintien du régime des sanctions internationales frappant le République islamique.

    Le chef de la diplomatie américaine est venu en Israël pour la première fois depuis l'accord de Genève sur le nucléaire iranien et à mi-course des négociations de paix directes de neuf mois entre Israéliens et Palestiniens.

    Téhéran et les chefs de diplomatie des Six (Russie, Etats-Unis, Chine, Grande-Bretagne, France et Allemagne) ont conclu fin novembre un accord selon lequel l'Iran réduirait ses travaux dans le cadre du programme nucléaire et se soumettrait  à des inspections internationales plus poussées en échange d'un allègement des sanctions économiques. M.Netanyahu a alors qualifié cet accord d'"erreur historique".

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2014) (1478)

    Lire aussi:

    Macron estime que ce n'est pas que lui qui a été sifflé le 14 juillet - vidéo
    «Kim Jong-un» charrie les armes françaises et s’invite au défilé du 14 juillet à Paris - vidéo
    «Cela ne ressemble pas à une blague»: Zineb El Rhazoui face aux propos d’une humoriste sur la supériorité des Algériens
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik