Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Centre russe à Paris: la première pierre posée au printemps 2014

    International
    URL courte
    0 0 0

    La Russie lancera la construction d'un centre culturel et religieux et d'une église orthodoxe à Paris au printemps 2014, a déclaré Vladimir Kojine, chef de l'Intendance du Kremlin, dans une interview à RIA Novosti.

    La Russie lancera la construction d'un centre culturel et religieux et d'une église orthodoxe à Paris au printemps 2014, a déclaré mercredi à Moscou Vladimir Kojine, chef de l'Intendance du Kremlin, dans une interview à RIA Novosti.

    "Si nous obtenons tous les permis, la pose de la première pierre se tiendra au printemps prochain. Il s'agit d'un événement important des relations bilatérales et nous comptons y inviter des dirigeants de haut rang", a indiqué M.Kojine à la question de savoir si les présidents russe et français assisteraient à cette cérémonie.

    "Nous n'avons pas encore obtenu le permis de construire. Mais nous avons présenté tous les documents nécessaires aux autorités municipales. Un groupe de travail conjoint russo-français œuvre à la réalisation du projet", a-t-il annoncé.

    Au printemps 2010, la Russie a remporté l'appel d'offres pour l'acquisition d'un terrain de 4.245 m² à l'angle du quai Branly et de l'avenue Rapp, dans le 7e arrondissement de Paris. La Russie compte y construire un centre culturel et religieux qui comprendra une église orthodoxe, un séminaire, une bibliothèque, plusieurs salles polyvalentes, des logements pour les séminaristes et un jardin. Les travaux seront principalement financés par l'Etat russe et l'Eglise orthodoxe de Russie.

    En mars 2011, un jury international a confié la réalisation du projet à une équipe d'architectes français et russes dirigée par l'Espagnol Manuel Nunez Yanowsky. Cependant, le maire de Paris Bertrand Delanoë a critiqué le projet et s'est opposé à sa construction sur un terrain inscrit par l'UNESCO sur la liste du patrimoine mondial. En novembre 2012, la Russie a retiré sa demande de permis de construire déposé en janvier de la même année, afin de rendre le projet du site conforme aux exigences émises à son égard.

    Lire aussi:

    L’ambassadeur d’Ukraine convoqué au Vatican: Kiev dément
    Première fête de Pâques pour la cathédrale orthodoxe russe de Paris
    Abe et Macron pointent l'importance du dialogue avec la Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik