Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Rencontre Six-Iran les 19-20 décembre à Genève (UE)

    International
    URL courte
    Nucléaire iranien (2014) (1478)
    0 0 0

    Un nouveau round de négociations au niveau d'experts entre l'Iran et les six intermédiaires internationaux sur son programme nucléaire débutera jeudi à Genève, a annoncé une porte-parole de la haute représentante de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité Catherine Ashton.

    Un nouveau round de négociations au niveau d'experts entre l'Iran et les six intermédiaires internationaux sur son programme nucléaire débutera jeudi à Genève, a annoncé une porte-parole de la haute représentante de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité Catherine Ashton.

    "Les discussions techniques vont reprendre demain et se poursuivront vendredi", a déclaré la porte-parole citée par des médias internationaux.

    Le précédent round de négociations entre l'Iran et les Six au niveau d'experts a débuté le 8 décembre à Vienne, mais a été interrompu à l'initiative de la partie iranienne.

    Un accord préalable sur le programme nucléaire iranien a été conclu fin novembre dernier lors des négociations qui ont réuni à Genève une délégation iranienne et les représentants des six médiateurs internationaux sur le dossier nucléaire de Téhéran (Russie, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Chine et Allemagne). 

    Aux termes de cet accord, la République islamique s'est engagée à réduire ses activités nucléaires dans un délai de six mois et à se soumettre à des inspections internationales plus poussées en échange d'une levée progressive des sanctions économiques occidentales.

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2014) (1478)

    Lire aussi:

    Nucléaire iranien: Téhéran réagit aux allégations de Macron
    Paris, Berlin et Londres unanimes quant au sort de l’accord sur le nucléaire iranien
    Téhéran: l’administration Trump viole gravement le Plan d'action conjoint
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik