Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Pétrole iranien: investissements russes au menu d'une rencontre à Moscou

    International
    URL courte
    0 0 0

    La coopération énergétique et les investissements russes dans le secteur pétrogazier iranien ont été mercredi au centre d'une rencontre entre le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak et l'ambassadeur iranien à Moscou Mehdi Sanaee, a annoncé une source au sein de l'ambassade iranienne.

    La coopération énergétique et les investissements russes dans le secteur pétrogazier iranien ont été mercredi au centre d'une rencontre entre le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak et l'ambassadeur iranien à Moscou Mehdi Sanaee, a annoncé une source au sein de l'ambassade iranienne.

    "Les parties ont discuté des investissements dans les gisements de pétrole et gaz iranien et les livraisons d'équipements pétroliers en Iran", a indiqué le représentant de l'ambassade à RIA Novosti.

    Selon lui, Moscou s'est dit prêt à "fournir des équipements industriels à l'Iran, y compris aux entreprises pétrogazières".

    Une porte-parole du ministère russe de l'Energie a déclaré à RIA Novosti que le ministre Novak avait reçu M.Sanaee en tant que coprésident de la commission intergouvernementale russo-iranienne et non en tant qu'ambassadeur iranien. Elle n'a pas précisé si l'entretien a porté sur la coopération pétrolière.

    L'agence iranienne IRNA a antérieurement rapporté que Téhéran était prêt à coopérer avec Moscou dans l'exploitation de ses gisements pétrogaziers, les importations et les exportations d'équipements pétroliers et la réalisation d'ententes économiques intervenues au niveau de la commission intergouvernementale russo-iranienne en février 2013.

    Lire aussi:

    Ministre iranien: «Les relations entre Moscou et Téhéran ont un caractère stratégique»
    Attentat déjoué près de Paris: les ambassadeurs de France et de Belgique en Iran convoqués
    Les menaces de Trump trollées par Téhéran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik