Ecoutez Radio Sputnik
    Shinzo Abe

    Traité de paix: Tokyo souhaite signer avec Moscou au plus vite

    © Sputnik . Mikhail Klimentiev
    International
    URL courte
    Kouriles: tension entre la Russie et le Japon (166)
    0 21

    Moscou et Tokyo restent formellement en guerre, car aucun traité de paix n'a été conclu au terme de la Seconde Guerre mondiale. Depuis plusieurs décennies, les relations russo-japonaises sont envenimées par un litige territorial portant sur quatre îles qui font partie des Kouriles du sud (Itouroup, Kounachir, Shikotan et Habomai)

    Le Japon considère la Russie comme un partenaire important dans la région Asie-Pacifique et souhaite signer un traité de paix avec ce pays au plus vite, a déclaré vendredi à Tokyo le premier ministre nippon Shinzo Abe.

    "La Russie est un partenaire important du Japon dans la région Asie-Pacifique. Nous avons l'intention de régler le litige territorial le plus vite possible et de signer un traité de paix", a indiqué M.Abe lors de la 186e session du parlement japonais.

    Le ministre nippon des Affaires étrangères Fumio Kishida a, pour sa part, estimé que les relations russo-japonaises s'étaient améliorées après la visite officielle du premier ministre Abe en Russie en avril 2013, la première visite d'un chef de gouvernement nippon en Russie en dix ans.

    "Nous souhaitons promouvoir notre coopération dans différents domaines, à commencer par le dialogue politique et les contacts au sommet", a ajouté le chef de la diplomatie.

    M.Abe a eu quatre rencontres avec le président russe Vladimir Poutine depuis sa visite en Russie fin avril dernier. Le premier ministre japonais compte rencontrer M.Poutine pour la cinquième fois pendant la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Sotchi, programmée pour le 7 février prochain.

    Moscou et Tokyo restent formellement en guerre, car aucun traité de paix n'a été conclu au terme de la Seconde Guerre mondiale. Depuis plusieurs décennies, les relations russo-japonaises sont envenimées par un litige territorial portant sur quatre îles qui font partie des Kouriles du sud (Itouroup, Kounachir, Shikotan et Habomai).

    Rattachées à la Russie au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, ces îles sont revendiquées par Tokyo qui évoque le traité bilatéral sur le commerce et les frontières de 1855 reconnaissant la souveraineté japonaise sur ces territoires. Leur restitution au Japon est avancée par Tokyo à titre de préalable à la conclusion du traité de paix avec la Russie.

    Dossier:
    Kouriles: tension entre la Russie et le Japon (166)

    Lire aussi:

    Shinzo Abe précise quand l’accord de paix entre Moscou et Tokyo sera conclu
    Hospitalité sans précédent: Poutine reconduit en voiture un ex-Premier ministre japonais
    Une mission d’affaires japonaise visite les Kouriles pour la première fois
    Tags:
    Fumio Kishida, Shinzo Abe, Japon, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik