International

Siège de Leningrad: "terrible épisode" de la 2e GM (président allemand)

International
URL courte
0 30
S'abonner

Le siège de Leningrad (aujourd'hui Saint-Pétersbourg) constitue l'un des épisodes les plus affreuses de la guerre déclenchée en 1941 par l'Allemagne nazie contre l'Union soviétique, estime le président allemand Joachim Gauck dans une lettre adressée à son homologue russe Vladimir Poutine à l'occasion du 70e anniversaire de la levée du siège.

Le siège de Leningrad (aujourd'hui Saint-Pétersbourg) constitue l'un des épisodes les plus affreuses de la guerre déclenchée en 1941 par l'Allemagne nazie contre l'Union soviétique, estime le président allemand Joachim Gauck dans une lettre adressée à son homologue russe Vladimir Poutine à l'occasion du 70e anniversaire de la levée du siège.

"Une tristesse profonde et un sentiment de honte m'envahissent chaque fois que je pense à la guerre d'extermination menée par l'Allemagne nazie contre l'Union soviétique. Le siège de Leningrad a été un événement particulièrement terrible de cette guerre", a affirmé le président allemand dans sa lettre.

"Nous partageons la douleur causée par les pertes que vous avez subies et exprimons notre compassion aux survivants qui souffrent aujourd'hui encore des conséquences de la guerre", a indiqué le chef de l'Etat allemand.

Les troupes nazies ont encerclé Leningrad le 8 septembre 1941, imposant un siège qui a duré près de 900 jours. Plus de 1,5 million d'habitants de la ville sont morts d'inanition, de froid ou de maladies, ont été portés disparus ou tués lors des bombardements. La ville n'a été libérée que le 27 janvier 1944 suite à une offensive de l'Armée Rouge. 

M. Gauck a fait savoir que les victimes du siège de Leningrad seraient commémorées lors d'une cérémonie solennelle prévue lundi au Bundestag.

Le président allemand et la chancelière Angela Merkel prendront part à cette cérémonie.

Lire aussi:

Covid-19: Boris Johnson transféré aux soins intensifs
Plus de 800 morts dus au Covid-19 en France en 24h - vidéo
La Russie a élaboré un schéma de traitement en cas de forme grave du Covid-19
Didier Raoult: «Il faut que l’exécutif se garde de faire de la médecine à notre place»
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook