Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Pilote condamné: Washington refuse le transfert en Russie, Moscou perplexe

    International
    URL courte
    0 1 0 0

    Le ministère russe des Affaires étrangères a convoqué lundi le ministre conseiller de l'ambassade américaine à Moscou pour lui signifier sa préoccupation suite au refus des Etats-Unis de rapatrier le pilote Konstantin Iarochenko condamné par la justice américaine à 20 ans de prison, selon un communiqué de la diplomatie russe.

    Le ministère russe des Affaires étrangères a convoqué lundi le ministre conseiller de l'ambassade américaine à Moscou pour lui signifier sa préoccupation suite au refus des Etats-Unis de rapatrier le pilote Konstantin Iarochenko condamné par la justice américaine à 20 ans de prison, selon un communiqué de la diplomatie russe. 
     
    "Le 3 février, le ministre conseiller de l'ambassade des Etats-Unis en Fédération de Russie a été convoqué au ministère russe des Affaires étrangères où le délégué aux droits de l'Homme, à la démocratie et à la suprématie du droit Konstantin Dolgov lui a fait part de sa préoccupation due au refus des autorités américaines de transférer vers la Russie Konstantin Iarochenko condamné par un tribunal de New York", lit-on dans le communiqué mis en ligne sur le site du ministère russe des Affaires étrangères.
     
    Le document précise qu'il s'agit d'un rapatriement "prévu par la Convention du Conseil de l'Europe de 1983".
     
    Cette convention spécifie les conditions et les modalités de transfèrement de personnes condamnées afin de "permettre à un étranger privé de liberté à la suite d'une infraction pénale de purger sa peine dans son pays d'origine".
     
    Accusé par la justice américaine d'avoir tenté d'acheminer clandestinement plusieurs tonnes de cocaïne aux Etats-Unis, le pilote Konstantin Iarochenko a été condamné à 20 ans de prison en septembre 2011. Ce jugement a marqué la fin d'une opération organisée par des agents secrets américains qui ont entraîné le pilote russe dans un guet-apens. Arrêté au Libéria et extradé vers les Etats-Unis en 2010, l'intéressé a plaidé non coupable.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik