International
URL courte
0 10
S'abonner

Les Etats-Unis ont réduit le recours à des frappes de drone au Pakistan à la demande d'Islamabad, qui cherche à entamer un dialogue avec le mouvement islamiste Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP), rapporte le journal Washington Post citant une source au sein de l'administration US.

Les Etats-Unis ont réduit le recours à des frappes de drone au Pakistan à la demande d'Islamabad, qui cherche à entamer un dialogue avec le mouvement islamiste Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP), rapporte le journal Washington Post citant une source au sein de l'administration US.

"Les Pakistanais nous l'ont demandé, et nous ne le leur avons pas dit non", a fait savoir l'interlocuteur du quotidien.
Toujours selon lui, Washington continuera toutefois d'employer des drones dans les opérations visant de hauts responsables de la nébuleuse terroriste Al-Qaïda.

Le 1er novembre 2013, le chef des talibans pakistanais Hakimullah Mehsud a été éliminé dans une frappe d'un drone américain. Les autorités pakistanaises ont alors accusé les Etats-Unis de chercher à torpiller le dialogue entre le gouvernement et les talibans.

La semaine dernière, le premier ministre pakistanais Nawaz Sharif a annoncé la mise en place d'une commission chargée de mener des négociations avec les islamistes.

Islamabad a à plusieurs reprises demandé aux Etats-Unis de mettre fin aux attaques de drones contre son territoire, qui font régulièrement des victimes parmi les civils.

D'après les données de l'ONG britannique Bureau of Investigative Journalism, entre 2.600 et 3.400 personnes, dont entre 470 et 890 civils, ont trouvé la mort de 2004 à 2013 au Pakistan en raison des frappes de drones américains. Les experts d'Amnesty International ont pour leur part recensé 29 victimes civiles dans neuf attaques de drones au Pakistan en 2012.

Lire aussi:

Ciblés par des projectiles, des policiers foncent en voiture sur des manifestants à New York – vidéo
«Cent fois pire»: un nouveau virus prédit pour l’humanité
Jean-Marc Morandini: le parquet de Paris demande un procès pour corruption de mineur
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook