Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ukraine: l'opération antiterroriste interdite par le parlement

    International
    URL courte
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)
    0 0 0

    La Rada suprême (parlement) de l'Ukraine a pris la décision d'interdire l'opération antiterroriste, dont le lancement a été annoncé mercredi 19 février par le Service de sécurité (SBU) et le Centre antiterroriste du pays, lit-on sur le site parlementaire.

    La Rada suprême (parlement) de l'Ukraine a pris la décision d'interdire l'opération antiterroriste, dont le lancement a été annoncé mercredi 19 février par le Service de sécurité (SBU) et le Centre antiterroriste du pays, lit-on vendredi sur le site parlementaire.

    "La Rada suprême de l'Ukraine a décidé d'interdire l'opération antiterroriste, dont le lancement à travers le pays ou dans certaines de ses régions a été annoncé le 19 février 2014 par le Service de sécurité (SBU) et le Centre antiterroriste de l'Ukraine", stipule le document.

    Par ailleurs, cette même résolution de la Rada interdit la participation des forces armées ukrainiennes à l'opération antiterroriste et enjoint au ministère de l'Intérieur du pays de renvoyer immédiatement ses effectifs dans les casernes.

    Le lancement d'une opération antiterroriste à travers le pays a été décidé suite au regain de violences qui a fait des dizaines de morts à Kiev. Les radicaux ont brûlé des pneus et jeté des pierres et des cocktails Molotov contre les policiers. D'après la police, les radicaux utilisent également des armes à feu.
    Vendredi, le ministère ukrainien de la Santé a annoncé que les affrontements avaient fait 80 morts et 577 blessés.

    Dossier:
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)

    Lire aussi:

    Les BRICS appellent à créer une large coalition antiterroriste
    Candidate russe à l’Eurovision non grata en Ukraine: l’heure de vérité pour l’Europe?
    «Dieu merci», il est vivant: le Kremlin réagit à la farce ukrainienne jouée par Babtchenko
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik