Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Crimée: le Kirghizstan reconnaît les résultats du référendum

    International
    URL courte
    Référendum en Crimée (2014) (417)
    0 0 0

    Le Kirghizstan reconnaît les résultats du référendum sur le statut politique de la Crimée, lors duquel les électeurs ont soutenu à une écrasante majorité le rattachement à la Russie, a déclaré jeudi le ministère kirghiz des Affaires étrangères dans un communiqué.

    Le Kirghizstan reconnaît les résultats du référendum sur le statut politique de la Crimée, lors duquel les électeurs ont soutenu à une écrasante majorité le rattachement à la Russie, a déclaré jeudi le ministère kirghiz des Affaires étrangères dans un communiqué.  

    "Les résultats du référendum en Crimée expriment la volonté d'une majorité absolue des habitants de la région, il s'agit d'une réalité objective", stipule le document.  

    Dans ce contexte, le Kirghizstan considère que "toutes les initiatives et actions doivent être orientées exclusivement sur le maintien de la paix fragile et de la stabilité en Ukraine et dans la région. Les mesures de force ne sont pas acceptables", est-il dit dans le document.  

    Selon lui, Bichkek est persuadé que la responsabilité de la crise politique en Ukraine repose sur les anciennes autorités.  

    La diplomatie kirghize a en outre appelé toutes les parties à la retenue et à résoudre tous les différends dans le cadre du droit international et de la Charte des Nations unies.  

    Peuplée en majorité de russophones, la république autonome ukrainienne de Crimée a proclamé son indépendance vis-à-vis de Kiev et la réunification avec la Fédération de Russie au terme d'un référendum populaire qualifié d'illégitime par les autorités ukrainiennes et les pays occidentaux.  

    Mardi 18 mars, la Russie et la Crimée ont signé un accord sur l'entrée de la république autonome et de la ville de Sébastopol dans la Fédération de Russie.

    Dossier:
    Référendum en Crimée (2014) (417)

    Lire aussi:

    Des politiciens ukrainiens se rendent-ils secrètement en Crimée?
    L’Occident se tourne-t-il progressivement vers la Crimée?
    La Crimée est prête à accueillir des étrangers et Kiev n'y pourra rien
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik