Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Kiev réduit les livraisons d'électricité de la Crimée

    International
    URL courte
    Référendum en Crimée (2014) (417)
    0 01

    La réduction par l'Ukraine de l'alimentation en électricité de la Crimée constitue une forme de chantage, la république autonome n'ayant pas de dette envers Kiev, considère le premier vice-premier ministre criméen Roustam Temirgaliev.

    La réduction par l'Ukraine de l'alimentation en électricité de la Crimée constitue une forme de chantage, la république autonome n'ayant pas de dette envers Kiev, considère le premier vice-premier ministre criméen Roustam Temirgaliev. 

    "La réduction des livraisons d'électricité constitue une tentative entreprise par Kiev d'utiliser la Crimée pour faire chanter la Fédération de Russie (…). Nous n'avons pas de dette. Il n'y aucune raison de nous couper le courant", a indiqué le responsable.  

    Selon M.Temirgaliev, la Crimée s'attendait à un tel scénario. 

    "Nous réduirons la consommation, mais ceci ne créera aucune catastrophe, ni crise. Dans le pire des cas, nous introduirons des horaires d'alimentation en électricité, en fonction d'un planning. Un mois et demi sera suffisant pour résoudre la majeure partie du problème", a expliqué le responsable. 

    La réduction de l'alimentation de la péninsule en électricité est le dernier moyen de pression sur les Criméens dont Kiev dispose. 

    Dimanche, Kiev a divisé par deux l'alimentation en électricité de la république de Crimée, qui a proclamé la semaine son indépendance par rapport à l'Ukraine et est entrée au sein de la Fédération de Russie. Certaines régions se sont trouvées privées de courant. Kiev a expliqué ces coupures par un accident sur une ligne à haute-tension.

    Dossier:
    Référendum en Crimée (2014) (417)

    Lire aussi:

    Dans le noir complet: Kiev coupe l’électricité dans tout le Donbass
    La Crimée, une entité tataro-criméenne? Kiev bluffe et provoque!
    Booking.com ignore la demande de Kiev de désigner la Crimée comme ukrainienne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik