Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ukraine: vers la sortie de la CEI (parlement)

    International
    URL courte
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)
    0 0 0

    Le projet de résolution sur la sortie de l'Ukraine de la Communauté des Etats indépendants (CEI), soumis la semaine dernière par le groupe de députés Batkivchtchina, a été enregistré à la Rada suprême, lit-on sur le site du parlement, qui ne publie pas le texte du document.

    Le projet de résolution sur la sortie de l'Ukraine de la Communauté des Etats indépendants (CEI), soumis la semaine dernière par le groupe de députés Batkivchtchina, a été enregistré lundi à la Rada suprême, lit-on sur le site du parlement, qui ne publie pas le texte du document.
     
    L'ex-ministre ukrainien des Affaires étrangères, député du groupe parlementaire Batkivchtchina Boris Tarassiouk est l'auteur de ce projet de résolution intitulé "Sur l'arrêt de la participation de l'Ukraine aux organes de la Communauté des Etats indépendants".
     
    La semaine dernière, le secrétaire du Conseil ukrainien de sécurité nationale et de défense Andreï Paroubiï a annoncé la décision du Conseil d'entamer la procédure de sortie du pays de la CEI. Selon le secrétaire exécutif de la CEI Sergueï Lebedev, la sortie de l'Ukraine de la CEI affectera l'économie du pays.
     
    L'Ukraine figure parmi les fondateurs de la CEI sans en faire partie formellement, car elle n'a pas ratifié les statuts de la Communauté. Fondée par l'Ukraine, la Russie et la Biélorussie en 1991, la CEI a réuni 11 des 15 anciennes républiques soviétiques.
     
    Un changement de pouvoir ayant toutes les caractéristiques d'un coup d'Etat s'est produit en Ukraine le 22 février dernier. La Rada suprême (parlement) a destitué le président Viktor Ianoukovitch, réformé la constitution et fixé l'élection présidentielle au 25 mai. Viktor Ianoukovitch a déclaré qu'il avait quitté le pays sous la menace de persécutions, mais qu'il restait le président légitime de l'Ukraine. Moscou conteste la légitimité des nouvelles autorités du pays.
     
    Peuplée en majorité de russophones, la république autonome ukrainienne de Crimée a refusé de reconnaître les nouvelles autorités de Kiev et proclamé son indépendance vis-à-vis de l'Ukraine et la réunification avec la Russie au terme d'un référendum du 16 mars où 96,7% des habitants de la péninsule ont appuyé cette décision. La Russie et la Crimée ont signé le traité sur le rattachement de la république de Crimée et de la ville de Sébastopol à la Fédération de Russie le 18 mars dernier. Kiev a protesté, en le qualifiant d'"annexion" de la Crimée par la Russie, soit de rattachement forcé de la péninsule.

    Dossier:
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)

    Lire aussi:

    Les terroristes internationaux optent pour un «djihad autonome»
    Porochenko charge la Commission constitutionnelle de modifier le statut de la Crimée
    Des politiciens ukrainiens se rendent-ils secrètement en Crimée?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik