Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Russie: le ministère des AE visé par une attaque informatique

    International
    URL courte
    0 14

    Le site du ministère russe des Affaires étrangères a été bloqué samedi dernier suite à une nouvelle attaque informatique, a annoncé une source au sein du ministère.

    Le site du ministère russe des Affaires étrangères a été bloqué samedi dernier suite à une nouvelle attaque informatique, a annoncé une source au sein du ministère.

    "Le site est la cible d'attaques informatiques massives, mais il n'y est pas techniquement prêt (...). Le site du ministère russe des Affaires étrangères est sous la pression des hackers depuis le 14 mars, parce qu'il fournit des informations sur la situation en Crimée", a indiqué le responsable.

    Les techniciens ont rétabli l'accès au site du ministère et comptent moderniser son système de sécurité. "Il a été décidé de prendre les mesures requises pour améliorer le fonctionnement des systèmes de sécurité. Il est temps d'évaluer l'état du système assurant le fonctionnement du site", a ajouté le représentant du ministère.

    Le 14 mars, plusieurs sites officiels russes dont ceux du président Vladimir Poutine, de la Banque centrale de Russie et du ministère russe des Affaires étrangères, ainsi que le site du service d'actualités en ligne Lenta.ru ont été la cible d'attaques par déni de service (DDoS).

    Ces derniers jours, les sites internet de médias russes - la Première chaîne de télévision, la chaîne RT, le site d'actualités en ligne LifeNews, le quotidien Rossiïskaïa Gazeta et le holding médiatique VGTRK - ont aussi été victimes d'attaques informatiques de type DDoS. Les médias concernés expliquent les attaques par leur politique éditoriale concernant les événements en Ukraine.

    Lire aussi:

    La Défense russe informe sur de multiples attaques DDoS depuis l'étranger contre son site
    Margarita Simonian dévoile le pays d’où proviennent la plupart des cyberattaques contre RT
    JO: une nouvelle provocation en préparation contre la Russie d'après la diplomatie russe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik