Ecoutez Radio Sputnik
    Bouclier antimissile: Washington responsable de l'absence de progrès (Moscou)

    Bouclier antimissile: Washington responsable de l'absence de progrès (Moscou)

    © Sputnik . Mikhail Fomitchev
    International
    URL courte
    Bouclier antimissile américain en Europe (577)
    0 32
    S'abonner

    Washington est entièrement responsable de l'absence de progrès dans le dialogue sur le bouclier antimissile avec Moscou, a déclaré jeudi à RIA Novosti le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov.

    Washington est entièrement responsable de l'absence de progrès dans le dialogue sur le bouclier antimissile avec Moscou, a déclaré jeudi à RIA Novosti le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov.  

    "Evoquant la défense antimissile, une commission du Congrès US a affirmé que le dialogue avec la partie russe sur le bouclier antimissile était à l'arrêt depuis un certain temps. Nous le confirmons et tenons à souligner que la responsabilité de cet état des choses repose entièrement sur la partie américaine", a indiqué le diplomate.  

    M.Riabkov a en outre ajouté que les décisions de l'Otan de suspendre la coopération militaire et civile avec la Russie avaient certainement été adoptées sous la pression de Washington. D'après le vice-ministre, les Etats-Unis cherchent des moyens de montrer à la Russie leur rejet du choix démocratique fait par le peuple criméen.  

    Un changement de pouvoir ayant toutes les caractéristiques d'un coup d'Etat s'est produit en Ukraine le 22 février dernier. La Rada suprême (parlement) a destitué le président Viktor Ianoukovitch, réformé la constitution et fixé l'élection présidentielle au 25 mai. Moscou conteste la légitimité des nouvelles autorités du pays.   

    Peuplée en majorité de russophones, la république autonome de Crimée a proclamé son indépendance vis-à-vis de l'Ukraine et sa réunification avec la Russie au terme d'un référendum tenu le 16 mars, lors duquel 96,7% des habitants de la péninsule ont appuyé cette décision. La Russie et la Crimée ont signé le 18 mars dernier le traité sur le rattachement de la république de Crimée et de la ville de Sébastopol à la Fédération de Russie. 

    Réunis à Bruxelles, les chefs de la diplomatie des pays membres de l'Alliance ont annoncé la suspension de la coopération pratique et militaire entre la Russie et l'Otan, soulignant que les contacts se maintiendraient au niveau des ambassadeurs et au-dessus. La coopération avec la Russie sur la réparation d'hélicoptères pour l'Afghanistan et sur la formation à la lutte contre le trafic de drogues serait elle aussi suspendue. 

    Dossier:
    Bouclier antimissile américain en Europe (577)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik