Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ukraine: aucune raison d'accuser Moscou de tensions dans le Sud-Est (Lavrov)

    International
    URL courte
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)
    0 0 0

    Il n'y a aucune raison de reprocher à Moscou la détérioration de la situation dans le Sud et le Sud-Est de l'Ukraine, indique un communiqué de la diplomatie russe publiée samedi à l'issue d'un entretien téléphonique entre le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et son homologue ukrainien Andreï Dechtchitsa.

    Il n'y a aucune raison de reprocher à Moscou la détérioration de la situation dans le Sud et le Sud-Est de l'Ukraine, indique un communiqué de la diplomatie russe publiée samedi à l'issue d'un entretien téléphonique entre le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et son homologue ukrainien Andreï Dechtchitsa.

    "Lors de l'entretien, Andreï Dechtchitsa a tenté de rejeter sur la Russie la responsabilité de la détérioration de la situation dans les régions sud et sud-est de l'Ukraine. Il a affirmé que des agents russes opéraient dans ces régions et que certains d'entre eux étaient déjà arrêtés. En réponse, Sergueï Lavrov a déclaré que ces affirmations étaient dénuées de fondements. Il a rappelé que des accusations analogues étaient émises contre la Russie par Washington qui, pourtant, n'a toujours fourni aucune preuve concrète à l'appui de ses dires", lit-on dans le communiqué.

    Interrogé par M. Dechtchitsa sur les perspectives d'une rencontre quadripartite réunissant la Russie, les Etats-Unis, l'Union européenne et l'Ukraine, le chef de la diplomatie russe a répondu que l'agenda de cette rencontre, son format et sa date faisaient l'objet de négociations entre Moscou et Washington.

    Dossier:
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)

    Lire aussi:

    Lavrov-Tillerson: le dossier ukrainien passe à la trappe
    Poutine-Trump: la rencontre la plus attendue du G20
    Lavrov à Tillerson: les tentatives de faire pression sur la Russie sont «illusoires»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik