Ecoutez Radio Sputnik
International

Ukraine: création d'un bataillon pour réprimer la contestation dans l'Est

International
URL courte
Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1216)
01400

Le chef du mouvement radical Secteur droit, Dmitri Iaroch, qui fait l'objet d'une procédure pénale ouverte en Russie, a annoncé mercredi la formation du bataillon spécial Donbass comprenant des habitants de la région de Donetsk, rapporte l'agence ukrainienne UNN.

Le chef du mouvement radical Secteur droit, Dmitri Iaroch, qui fait l'objet d'une procédure pénale ouverte en Russie, a annoncé mercredi la formation du bataillon spécial Donbass comprenant des habitants de la région de Donetsk, rapporte l'agence ukrainienne UNN.

"Nous concevons nos actions compte tenu de l'avis du Conseil de sécurité et de défense nationales (SNBO), du ministère de l'Intérieur et du Service de sécurité ukrainien (SBU). Il n'y a pas lieu de craindre que la participation de membres du Secteur droit à l'opération spéciale menée par la police et le SBU dans les régions Est puisse provoquer des affrontements avec la population du Donbass", a déclaré Dmitri Iaroch, candidat à la présidence ukrainienne.

Il a également fait savoir que les activistes du Secteur droit étaient prêts à aider les services spéciaux ukrainiens lors des opérations lancées contre les partisans de la fédéralisation dans l'Est et le Sud du pays.

Mouvement réunissant des organisations ultranationalistes radicales, le Secteur droit est étroitement lié au parti nationaliste Svoboda, membre de la coalition ayant accédé au pouvoir en Ukraine suite à un coup d'Etat.

Les grandes villes de l'Est et du Sud de l'Ukraine, dont Donetsk, Kharkov et Lougansk, connaissent depuis mars une mobilisation sans précédent des partisans de la fédéralisation du pays qui réclament des référendums sur le statut politique de leurs régions. Le mouvement de protestation contre la politique des nouvelles autorités de Kiev s'est étendu à différentes villes de la région de Donetsk, dont Slaviansk. Mardi 15 avril, le président par intérim Alexandre Tourtchinov a lancé une opération militaire contre les manifestants.

Moscou a qualifié de "très dangereuse" cette décision d'utiliser la force armée contre les partisans de la fédéralisation qui ont formé des milices populaires. La confrontation a pris des formes particulièrement violentes à Slaviansk actuellement contrôlé par des miliciens.

Dossier:
Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1216)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik