Ecoutez Radio Sputnik
International

Slaviansk: les experts de l'OSCE ne se reconnaissent pas comme otages

International
URL courte
Règlement de la situation en Ukraine (2150)
0100

Retenus à Slaviansk (est de l'Ukraine), les experts militaires de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) ne se considèrent pas comme prisonniers de guerre, a déclaré lors d'une conférence de presse le chef de la mission, le colonel allemand Axel Schneider.

Retenus à Slaviansk (est de l'Ukraine), les experts militaires de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) ne se considèrent pas comme prisonniers de guerre, a déclaré lors d'une conférence de presse  le chef de la mission, le colonel allemand Axel Schneider. 

"Nous ne sommes pas des otages, mais les invités du maire. (…) Nous sommes ici depuis plusieurs jours, entre les mains du maire de cette ville. Nous avons beaucoup discuté avec ceux qui nous gardent et nous avons compris ce que signifiait la situation dans cette ville pour ses habitants", a indiqué M.Schneider, s'exprimant au nom du groupe. 

Il a expliqué que la mission comprenait trois officiers allemands, un polonais, un suédois, un tchèque et un danois ainsi qu'un traducteur civil allemand. 
"Depuis le moment de notre arrivée, le maire nous a placés sous sa protection et nous traite comme ses invités. Personne ne nous a fait de mal", a souligné M.Schneider. 

Il a ajouté avoir agi exclusivement dans le cadre du Traité de Vienne. "Ce document comprend de nombreux articles qui décrivent ce que nous avons le droit de faire. Nous le respectons à la lettre. (…) Je tiens à souligner que nous n'avions pas sur nous de munitions. Agir conformément au Traité de Vienne, c'est agir sans armes. Nous sommes des diplomates en uniforme militaire. Ce groupe international n'agit pas au nom de l'Otan, mais au nom de l'OSCE", a expliqué M.Schneider.  

Vendredi, le ministère ukrainien des Affaires étrangères a annoncé la perte de liaison avec le groupe d'experts de l'OSCE déployé dans la région de Donetsk pour contrôler l'application de l'accord adopté le 17 avril dernier à Genève sur les mesures de "désescalade" dans l'Est de l'Ukraine. 

Le "maire populaire" de Slaviansk Viatcheslav Ponomarev a indiqué que le groupe de représentants de l'OSCE était accompagné d'un groupe d'officiers de l'Etat-major général d'Ukraine, et que la force d'autodéfense de la ville procédait à la vérification des collaborateurs de la mission et des officiers. 

Dossier:
Règlement de la situation en Ukraine (2150)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
Grands titres