Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Slaviansk: pas de Russes parmi les insurgés (NYT)

    International
    URL courte
    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)
    0 2 0 0

    Il n'y a pas de Russes au sein des groupes de militants de la fédéralisation de l'Ukraine défendant la ville de Slaviansk, écrit le journal américain New York Times se référant au commandant de la 12ème compagnie de la milice populaire de la "République autoproclamée de Donetsk".

    Il n'y a pas de Russes au sein des groupes de militants de la fédéralisation de l'Ukraine défendant la ville de Slaviansk, écrit le journal américain New York Times se référant au commandant de la 12ème compagnie de la milice populaire de la "République autoproclamée de Donetsk".

    L'auteur du reportage a passé près d'une semaine dans le lieu du déploiement de la compagnie en question. Le journaliste assure que cette subdivision comprend des gens dotés d'expérience militaire.

    Se présentant comme Iouri, le commandant de la compagnie mentionnée a indiqué au journaliste qu'il n'y avait pas de Russes au sein des militants de Slaviansk.

    "Pas de Moscovites ici", a-t-il assuré au correspondant ajoutant que lui-même il bénéficiait d'une expérience suffisante.

    "La compagnie est armée des mêmes armes que les militaires ukrainiens et les forces spéciales de l'Intérieur déployés près de la ville", indique l'auteur du reportage avant de préciser qu'il s'agit principalement de fusils d'assaut Kalachnikov, de pistolets Makarov, de fusils de précision Dragunov, de mitrailleuses légères et de lance-grenades antichar.

    D'après les militants pour la fédéralisation qu'il cite, si les services spéciaux russes les aidaient, ils disposeraient d'armes plus sophistiquées et modernes.

    Les insurgés ont en outre démenti être payés par qui que ce soit, précise-t-il dans son reportage.

    "Pour les gars siégeant à Kiev nous sommes des séparatistes et terroristes. Mais pour les habitants locaux nous sommes les défenseurs", écrit-il citant encore Iouri.

    Les militants ont en outre avoué acheter des armes aux militaires ukrainiens corrompus, indique le sujet de New York Times.

    Depuis vendredi matin, les forces ukrainiennes mènent de vastes opérations spéciales dans la ville de Slaviansk, dans la région de Donetsk, impliquant des hélicoptères et des blindés de l'armée régulière. Le but de l'offensive est de réprimer les militants réclamant la fédéralisation de l'Ukraine que Kiev qualifie de "terroristes".  

    Dossier:
    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik