Ecoutez Radio Sputnik
    ministère russe des Affaires étrangères

    Crise en Ukraine: Moscou appelle Kiev à cesser de recourir à la force

    © Sputnik. Valery Melnikov
    International
    URL courte
    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)
    0 2 0 0

    Sous l'œil complaisant de l'Occident, Kiev ne cesse de violer grossièrement les droits de l'homme, a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères.

    Sous l'œil complaisant de l'Occident, Kiev ne cesse de violer grossièrement les droits de l'homme, a indiqué mercredi le ministère russe des Affaires étrangères.

    Mardi 6 mai, la Haut-Commissaire aux droits de l'homme des Nations unies Navi Pillay a exprimé une profonde préoccupation par un déchaînement de violence en Ukraine se soldant par des victimes de plus en plus nombreuses et des destructions. La récente tragédie d'Odessa qui a emporté plus de 40 vies a suscité une angoisse particulière de Mme Pillay.

    "La condamnation de la violence et de l'arbitraire en Ukraine par la Haut-Commissaire aux droits de l'homme de l'Onu atteste que les autorités illégitimes de Kiev ne cessent de fouler aux pieds les normes du droit international. Nous appelons le gouvernement de facto à Kiev à cesser de recourir à la force contre son propre peuple et à faire des démarches concrètes pour entamer le processus de réconciliation dans la société", lit-on dans le commentaire de la diplomatie russe.

    Ces derniers jours, les troupes régulières ukrainiennes mènent une vaste opération spéciale dans la région de Donetsk. Le but de l'offensive est de réprimer les militants réclamant la fédéralisation de l'Ukraine, que Kiev qualifie de "terroristes".

    Dossier:
    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)

    Lire aussi:

    Moscou: le régime de Kiev avance à grands pas vers l’autoritarisme
    Moscou: les tentatives de Kiev d’ignorer les accords de Minsk sont «contre-productives»
    Kiev renoncerait à récupérer Donetsk et Lougansk par la force
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik