Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ukraine: deux morts et dix blessés par les tirs à Marioupol (médias)

    International
    URL courte
    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)
    0 4 0 0

    Deux personnes ont été tuées et dix autres blessées dans la ville ukrainienne de Marioupol (sud-est) où l'armée ukrainienne a introduit vendredi ses blindés, rapportent des médias locaux.

    Deux personnes ont été tuées et dix autres blessées dans la ville ukrainienne de Marioupol (sud-est) où l'armée ukrainienne a introduit vendredi ses blindés, rapportent des médias locaux.

    "Selon les médecins, il y a deux morts (...). Dix blessés ont été transportés à l'hôpital d'Ilitchevski", a indiqué l'édition en ligne ukrainienne "0629".

    Les militaires ukrainiens tirent sur les civils à Marioupol, ont déclaré plusieurs témoins oculaires à la chaîne de télévision Rossia 24.

    Selon la rédactrice en chef de la chaîne publique russe en langue anglaise RT, Margarita Simonian, un journaliste pigiste a été blessé au ventre. "Il se trouve à l'hôpital", a-t-elle indiqué sur Twitter.

    "Des blindés de l'armée ukrainienne sont venus en aide aux activistes de Pravy Sektor (Secteur droit) qui attaquent un édifice (...). C'est le chaos total au centre de la ville. Les gens s'enfuient parce que les militaires tirent aussi sur les civils", a déclaré un militant, Anton Papouch.

    "Un trolleybus a été la cible de tirs au centre de la ville. Mon ami en a extrait un blessé que nous avons transporté à l'hôpital. Les hôpitaux sont débordés. Il y a beaucoup de blessés", a pour sa part annoncé un insurgé, Dmitri.

    Un habitant de la ville a annoncé à RIA Novosti par téléphone qu'un incendie important s'est déclaré dans le siège de la police locale attaqué par les blindés de l'armée régulière. "On a tiré sur l'édifice. Il est en flammes", a-t-il indiqué. 

    Plusieurs habitants de Marioupol ont annoncé vendredi matin à RIA Novosti que des blindés ukrainiens étaient arrivés dans cette ville de 480.000 habitants et que des tirs avaient déjà fait des morts et des blessés.

    Depuis mars, les grandes villes de l'Est et du Sud de l'Ukraine, dont Donetsk, Slaviansk, Kramatorsk, Kharkov et Lougansk connaissent une mobilisation sans précédent des partisans de la fédéralisation du pays qui contestent les nouvelles autorités pro-européennes de Kiev et réclament des référendums sur le statut politique de leurs régions. 

    L'armée ukrainienne mène depuis la mi-avril une vaste opération contre les partisans de la fédéralisation, impliquant des hélicoptères et des blindés.

    Dossier:
    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)

    Lire aussi:

    Un ex-ministre ukrainien de la Défense menace de «faire sauter» des voitures en Russie
    Donbass: «au lieu de colombes de la paix, Kiev envoie des faucons de la guerre»
    Kiev envoie «un bataillon islamique» dans le Donbass
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik