Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau de la République populaire de Donetsk

    Ukraine: les journalistes russes arrêtés qualifiés de "terroristes"

    © Sputnik. Max Vetrov
    International
    URL courte
    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)
    0 0 0

    La secrétaire adjointe du Conseil ukrainien de sécurité et de défense Viktoria Sioumar a accusé les journalistes russes interpellés dans le sud de l'Ukraine de "soutien au terrorisme", rapporte lundi le correspondant de RIA Novosti à Kiev.

    La secrétaire adjointe du Conseil ukrainien de sécurité et de défense Viktoria Sioumar a accusé les journalistes russes interpellés dans le sud de l'Ukraine de "soutien au terrorisme", rapporte lundi le correspondant de RIA Novosti à Kiev.

    "Les soi-disant journalistes de LifeNews Oleg Sidiakine et Marat Saïtchenko donnent un exemple flagrant d'aide au terrorisme via la couverture médiatique (…). Dans les faits, ils font partie des groupes terroristes. Les forces de l'ordre ukrainiennes sont actuellement en train de tirer des conclusions à leur égard", a écrit Mme Sioumar sur sa page Facebook.

    Auparavant, les médias ont rapporté que les journalistes du holding russe LifeNews avaient été interpellés par la Garde nationale ukrainienne à proximité de la ville de Kramatorsk dans la région de Donetsk (est). L'administration du holding a appelé le ministre russe Sergueï Lavrov à aider à régler la situation.

    Le chef de la diplomatie russe a pour sa part exhorté l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) à adopter des mesures nécessaires en vue d'obtenir la libération des journalistes.

    L'ambassade de Russie à Kiev déplore les persécutions régulières des journalistes russes en Ukraine, les qualifiant d'"attaques contre la liberté d'expression".

    Depuis mars, les grandes villes du sud-est de l'Ukraine, dont Donetsk, Kharkov et Lougansk, connaissent une mobilisation sans précédent des partisans de la fédéralisation du pays qui refusent de reconnaître les nouvelles autorités pro-européennes. L'armée ukrainienne mène depuis la mi-avril une vaste opération contre les protestataires, qualifiés de terroristes par Kiev.

    Les autorités ukrainiennes accusent Moscou de soutenir les protestations dans le sud-est du pays et de chercher à saper l'élection présidentielle prévue en Ukraine le 25 mai prochain.

    Dossier:
    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)

    Lire aussi:

    L’Ukraine ferme des sites Internet russes, Moscou dénonce «une violation des libertés»
    Selon Pence, les accords de Minsk sont le meilleur moyen d’atteindre la paix en Ukraine
    Kiev renoncerait à récupérer Donetsk et Lougansk par la force
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik