Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Union économique eurasiatique: sommet tripartite au Kazakhstan

    International
    URL courte
    Création de l’Union économique eurasiatique (56)
    0 11

    Le président russe Vladimir Poutine est arrivé à Astana, capitale du Kazakhstan, pour participer au sommet du Conseil économique supérieur eurasiatique, organe supérieur de l'Union douanière et de l'Espace économique uni (Russie, Biélorussie, Kazakhstan), annoncent les médias locaux

    Le président russe Vladimir Poutine est arrivé à Astana, capitale du Kazakhstan, pour participer au sommet du Conseil économique supérieur eurasiatique, organe supérieur de l'Union douanière et de l'Espace économique uni (Russie, Biélorussie, Kazakhstan), annoncent les médias locaux.

    A l'issue de la réunion, l'accord sur la création de l'Union économique eurasiatique devrait être signé par les chefs des trois Etats.

    Le document sera ratifié avant la fin de l'année par les parlements russe, biélorusse et Kazakh et l'Union devrait être opérationnelle dès le 1er janvier 2015.

    Le chef de l'Etat russe aura également des entretiens bilatéraux avec son homologue kazakh. Plusieurs documents, dont un mémorandum sur la construction au Kazakhstan d'une centrale nucléaire utilisant  les technologies russes, devraient être signés à l'issue des négociations entre les deux présidents.

    L'Union économique eurasiatique de la Russie, de la Biélorussie et du Kazakhstan sera une forme plus avancée d'intégration de ces trois pays, qui possèdent déjà un territoire douanier commun (Union douanière).

    Fin janvier, la Russie a proposé à l'Union européenne d'étudier la possibilité de créer une zone de libre-échange entre l'UE et la future Union économique eurasiatique.

    Dossier:
    Création de l’Union économique eurasiatique (56)

    Lire aussi:

    Union économique eurasiatique: pas une réincarnation de l'URSS, selon le Président kazakh
    La nouvelle Route de la soie, la multipolarité économique en marche
    Guterres exprime son plein soutien au processus d’Astana sur la Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik