Ecoutez Radio Sputnik
International

Ukraine/est: une partie de la frontière sous contrôle des insurgés

International
URL courte
Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1216)
0500

Les partisans de la fédéralisation ont établi leur contrôle sur une partie de la frontière entre l'Ukraine et la Russie dans la région de Donetsk, annonce mercredi le service de presse de l'administration provinciale de Donetsk.

Les partisans de la fédéralisation ont établi leur contrôle sur une partie de la frontière entre l'Ukraine et la Russie dans la région de Donetsk, annonce mercredi le service de presse de l'administration provinciale de Donetsk.

Kiev compte boucler complètement la frontière avec la Russie à l'est, a auparavant annoncé le conseiller du ministre de l'Intérieur Anton Guerachtchenko.  Selon les autorités ukrainiennes, des hommes armés pénètrent sur le territoire ukrainien depuis la Russie, information démentie côté russe.

"A Dmitrovka, la République populaire de Donetsk contrôle la situation à la frontière. Le bâtiment de la poste a été occupé. Les insurgés se déploient dans les maisons, les autorités locales ont été priées de fournir le plan du cadastre", indique le communiqué de l'administration.

Selon cette même source, des combats autour des points frontaliers ont lieu dans le district de Charkhtersk. En outre, l'armée ukrainienne a repris sous son contrôle le point de passage frontalier de Marinovka.

On ignore le nombre de total de points frontaliers contrôlés par les partisans de la fédéralisation. Auparavant, les gardes-frontière ukrainiens ont fermé huit postes dans les régions de Lougansk et Donetsk, ce qui laisse supposer qu'ils sont déjà sous le contrôle des insurgés.

Le chef de la République populaire de Lougansk Valeri Bolotov a récemment déclaré que "dans l'ensemble, la majorité des tronçons de la frontière sont sous notre contrôle".

Le 11 mai, lors de référendums sur le statut des régions de Donetsk et de Lougansk, près de 90% des votants se sont prononcés pour l'indépendance des Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk, proclamées début avril. Pour réprimer les protestations des partisans de l'indépendance dans l'est de l'Ukraine, les autorités de Kiev mènent depuis la mi-avril une opération punitive d'envergure.

Dimanche 8 juin, le nouveau président ukrainien Piotr Porochenko s'est fixé comme objectif d'arrêter les hostilités dans un délai d'une semaine.

Dossier:
Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1216)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik