Ecoutez Radio Sputnik
    Le ministre ukrainien de l'Intérieur Arsen Avakov

    Ukraine: le ministre Avakov dans le collimateur du Comité d'enquête russe

    © Sputnik . Igor Chekachkov
    International
    URL courte
    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)
    0 112

    Le Comité d'enquête russe a engagé des poursuites à l'encontre du ministre ukrainien de l'Intérieur Arsen Avakov et du gouverneur de la région de Dnipropetrovsk Igor Kolomoïski, a déclaré mercredi le porte-parole du Comité Vladimir Markine.

    Le Comité d'enquête russe a engagé des poursuites à l'encontre du ministre ukrainien de l'Intérieur Arsen Avakov et du gouverneur de la région de Dnipropetrovsk Igor Kolomoïski, a déclaré mercredi le porte-parole du Comité Vladimir Markine.

    Le Comité soupçonne les deux responsables d'"organisation de meurtres, de recours à des moyens et méthodes de guerre illégaux, d'enlèvements, d'entrave au travail des journalistes".

    Selon le porte-parole, M.Avakov, en complicité avec M.Kolomoïski et "de hauts responsables du ministère ukrainien de la Défense", a "organisé et dirigé une opération militaire visant intentionnellement à tuer des civils".

    Le Comité a l'intention de lancer prochainement un mandat d'arrêt international contre ces deux responsables, a indiqué M.Markine.

    Les autorités de Kiev mènent depuis le 15 avril une opération spéciale d'envergure visant à réprimer la révolte populaire qui a éclaté dans le sud-est de l'Ukraine suite au renversement du régime du président Ianoukovitch le 22 février dernier. Les forces armées ukrainiennes utilisent des blindés, des armes lourdes et des avions.

     

    Les combats les plus violents ont été observés dans les villes de Slaviansk, de Kramatorsk et de Marioupol dans la région de Donetsk. Aujourd'hui, plusieurs agglomérations de cette région sont au bord d'une catastrophe humanitaire.

    Dossier:
    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)

    Lire aussi:

    Ukraine: Poutine exige la fin de l'"opération punitive"
    Des menaces proférées contre un diplomate russe au siège de l’Onu
    Kiev renoncerait à récupérer Donetsk et Lougansk par la force
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik