Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Géorgie-Russie: les préalables de Tbilissi au rétablissement des liens avec Moscou

    International
    URL courte
    0 0 0

    La ministre géorgienne des Affaires étrangères Maïa Panjikidzé a annoncé trois conditions préalables au rétablissement des relations diplomatiques entre Moscou et Tbilissi.

    La ministre géorgienne des Affaires étrangères Maïa Panjikidzé a annoncé trois conditions préalables au rétablissement des relations diplomatiques entre Moscou et Tbilissi.

    "Moscou doit cesser l'occupation du pays, révoquer la reconnaissance de l'indépendance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud et mettre en œuvre les dispositions de l'accord de cessez-le-feu datant du 12 août 2008", a indiqué la chef de la diplomatie géorgienne devant les journalistes.

    Le 8 août 2008, la Géorgie a lancé une offensive militaire contre l'Ossétie du Sud, détruisant Tskhinval et tuant des centaines de civils ainsi que des soldats de la paix russes déployés dans cette république autoproclamée. La Russie a riposté militairement et contraint la Géorgie à la paix avant de reconnaître, le 26 août, l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie, autre ancienne autonomie géorgienne.

    Affirmant avoir été "victime d'une provocation russe", la Géorgie a rompu les relations diplomatiques avec Moscou et proclamé les républiques "territoires occupés".

    Le ministère russe des Affaires étrangères estime que c'est à la partie géorgienne d'initier le processus de rétablissement des relations diplomatiques entre Moscou et Tbilissi.

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    Bachar el-Assad se prononce sur le statut international de l’Ossétie du Sud
    La Syrie et l'Ossétie du Sud établissent des relations diplomatiques
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik