Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Irak: Poutine exprime son soutien à al-Maliki

    International
    URL courte
    Aggravation de la situation en Irak (188)
    0 0 0

    Dans un entretien téléphonique avec le premier ministre irakien Nouri al-Maliki, le président russe Vladimir Poutine a réaffirmé le soutien de la Russie aux efforts déployés par Bagdad dans la lutte contre les terroristes, rapporte le service de presse du Kremlin.

    Dans un entretien téléphonique avec le premier ministre irakien Nouri al-Maliki, le président russe Vladimir Poutine a réaffirmé vendredi le soutien de la Russie aux efforts déployés par Bagdad dans la lutte contre les terroristes, rapporte le service de presse du Kremlin.

    "Le président Poutine a réaffirmé le soutien entier de la Russie aux efforts du gouvernement irakien visant à libérer au plus vite le territoire du pays des terroristes", lit-on dans le communiqué.

    Le premier ministre irakien a informé le chef de l'Etat russe de l'évolution de la situation militaro-politique en Irak et des mesures adoptées par les autorités pour combattre les groupes terroristes opérant dans le nord du pays.

    "Les interlocuteurs ont constaté que les agissements des extrémistes opérant en Syrie avaient revêtu un caractère transfrontalier et menaçaient la sécurité de l'ensemble de la région", dit le communiqué.

    Appuyé par des sunnites irakiens et par d'anciens militaires de l'armée de Saddam Hussein, le groupe djihadiste Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) s'est emparé en une semaine d'une région irakienne englobant la province de Ninawa, dont Mossoul, deuxième ville du pays, ainsi que d'une partie de la province de Salah ad-Din. Les islamistes menacent d'attaquer Bagdad, ce qui pousse les étrangers à quitter massivement la capitale irakienne.

    Dans les régions occupées, les djihadistes perpètrent des exécutions sommaires, contraignant des milliers d'habitants à fuir leurs foyers.

    Dossier:
    Aggravation de la situation en Irak (188)

    Lire aussi:

    Il est un peu trop tôt pour parler d'une «victoire totale sur Daech» en Irak
    Libération de Mossoul: une réussite de l'armée irakienne, non des USA
    Al-Maliki: «la Russie doit avoir une présence militaire importante en Irak»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik