Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Irak: plus de 1.000 personnes tuées dans des affrontements

    International
    URL courte
    Aggravation de la situation en Irak (188)
    0 0 0

    Plus de 1.000 personnes ont été tuées dans des affrontements entre les troupes gouvernementales irakiennes et les djihadistes sunnites de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) entre le 5 et le 17 juin, rapporte le Haut-Commissariat de l'Onu aux droits de l'Homme.

    Plus de 1.000 personnes ont été tuées dans des affrontements entre les troupes gouvernementales irakiennes et les djihadistes sunnites de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) entre le 5 et le 17 juin, rapporte mardi le Haut-Commissariat de l'Onu aux droits de l'Homme.

    "Au moins 757 civils ont été tués et 599 autres blessés dans les provinces de Ninive, Diyala et Salaheddine entre les 5 et 22 juin. Au moins 318 personnes ont été tuées, et 590 autres blessées durant la même période à Bagdad et dans des provinces du sud", a déclaré lors d'un point presse Rupert Colville, porte-parole du Haut-Commissariat.

    Et d'exhorter la communauté internationale à poursuivre en justice tous les coupables.

    "Des enlèvements continuent d'être signalés dans les provinces du nord et à Bagdad", a ajouté M.Colville, rappelant l'enlèvement récent d'employés dans un consulat turc en Irak.

    La semaine dernière, le groupe sunnite EIIL a lancé une offensive contre les régions nord et ouest de l'Irak. Le groupe est appuyé par les sunnites mécontents de la politique du premier ministre chiite Nouri al-Maliki et par d'anciens militaires de l'armée de Saddam Hussein. Les djihadistes ont pris les villes de Mossoul et Tikrit, lançant une offensive contre Bagdad. L'Irak a sollicité l'aide des Etats-Unis.

    Dossier:
    Aggravation de la situation en Irak (188)

    Lire aussi:

    Irak: le fossé entre Chiites et Sunnites aboutirait à la création d’un «nouveau Daech»
    Irak: après la guerre contre Daech, la «guerre civile»?
    Mossoul: la victoire sur Daech à Mossoul n’est pas définitive
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik