Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ukraine: Poutine et Fischer espèrent rapprocher leurs positions

    International
    URL courte
    0 0 0

    Lors de négociations à Vienne, les présidents russe et autrichien Vladimir Poutine et Heinz Fischer ont espéré pouvoir rapprocher leurs positions sur le règlement de la crise en Ukraine, rapporte le correspondant de RIA Novosti sur place.

    Lors de négociations à Vienne mardi, les présidents russe et autrichien Vladimir Poutine et Heinz Fischer ont espéré pouvoir rapprocher leurs positions sur le règlement de la crise en Ukraine, rapporte le correspondant de RIA Novosti sur place.

    "Nous entendons aborder plusieurs sujets et nous nous appliquerons à utiliser le mieux possible le temps qui y est réservé. Il serait bon que nous parvenions à trouver des points communs sur la crise en Ukraine. Ce serait une excellente chose pour nos deux pays et pour l'ensemble de l'Europe", a déclaré M.Fischer en ouverture des négociations avec son homologue russe Vladimir Poutine, en visite officielle d'un jour en Autriche.

    Pour sa part, le chef de l'Etat russe a fait remarquer que sur la situation en Ukraine, Moscou et Vienne avaient des positions similaires mais aussi des divergences.

    "Pour trouver des solutions, le dialogue est nécessaire, et je suis reconnaissant au président autrichien de sa disposition à aborder tous les problèmes", a-t-il déclaré.

    Par ailleurs, M.Poutine a dit vouloir évoquer avec son homologue autrichien le développement de la coopération économique et culturelle.

    Le tête-à-tête entre les deux dirigeants sera suivi d'un dîner de travail où assisteront également des membres du parlement autrichien et les délégations gouvernementales des deux pays.

    Lire aussi:

    La Russie a-t-elle l'intention de diviser l’UE? Poutine met les points sur les i
    Des déserteurs autrichiens ont combattu pour les radicaux du Donbass
    Kurz: la paix à long terme en Europe n’est possible qu’avec la Russie, et non contre elle
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik