Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau de l’organisation djihadiste Etat islamique

    Irak: l'aviation syrienne bombarde les islamistes (TV)

    © Sputnik . Andrei Stenin
    International
    URL courte
    Aggravation de la situation en Irak (188)
    0 0 0

    L'aviation syrienne a porté une série de frappes contre des concentrations présumées de djihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) sur le territoire frontalier irakien, rapporte la chaîne de télévision Al-Arabiya.

    L'aviation syrienne a porté une série de frappes contre des concentrations présumées de djihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) sur le territoire frontalier irakien, rapporte mardi la chaîne de télévision Al-Arabiya.

    Il s'agit notamment de la ville d'Al-Kaïm, située à proximité de la frontière syrienne, actuellement contrôlée par les islamistes. Selon différentes informations, ce raid aérien a fait 18 à 20 morts et des dizaines de blessés.

    Selon les médias, les djihadistes envisageaient d'attaquer la ville syrienne d'Al-Bukamal, proche de la frontière irakienne, ainsi que de s'emparer d'un point de passage de la frontière du côté syrien.

    Les autorités de l'Irak et de la Syrie essaient de stopper l'offensive de l'EIIL, déterminé à conquérir un vaste territoire riche en pétrole. Depuis les trois dernières semaines, les commandos de l'EIIL, soutenus par les tribus sunnites et d'anciens militaires irakiens ont envahi plusieurs villes de l'Irak et des territoires situés à la frontière avec la Syrie et la Jordanie.

    L'armée et la police irakiennes ont tenté de reprendre les territoires occupés par les djihadistes, mais n'ont toujours pas réussi à inverser la situation. Bagdad a sollicité l'aide militaire d'autres pays, notamment des Etats-Unis.

    Dossier:
    Aggravation de la situation en Irak (188)

    Lire aussi:

    «Réunir les armées syrienne et irakienne» pour combattre le terrorisme
    L’armée syrienne approche du dernier bastion de Daech à la frontière avec l’Irak
    Téhéran dissipe les rumeurs sur la fermeture de sa frontière avec le Kurdistan irakien
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik