Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Washington reconnaît la présence de militaires US en Somalie (médias)

    International
    URL courte
    0 01

    Des conseillers militaires américains opèrent en secret en Somalie depuis 2007, rapportent jeudi les agences occidentales citant des sources au sein de la Maison Blanche.

    Des conseillers militaires américains opèrent en secret en Somalie depuis 2007, rapportent jeudi les agences occidentales citant des sources au sein de la Maison Blanche.

    Selon les médias, à l'heure actuelle, environ 120 militaires américains se trouvent en Somalie sans prendre part aux combats. C'est la première fois que des responsables US reconnaissent une présence militaire américaine aussi importante en Somalie depuis la présidence de George W. Bush.

    Les Etats-Unis ont l'intention d'accroître leur aide militaire à la Somalie pour aider ce pays à combattre l'insurrection islamiste d'Al Chabaab associée à la nébuleuse terroriste internationale Al-Qaïda.

    Washington envisage également d'accorder plus de fonds à l'Armée nationale somalienne, après avoir coopéré pendant plusieurs années avec la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM). Il convient de rappeler que depuis 2007, les Etats-Unis ont débloqué 512 millions de dollars en faveur de l'AMISOM et 171 M USD pour la mise en place d'une armée professionnelle en Somalie.

    La Somalie est plongée dans le chaos et la guerre civile depuis la chute du président Siad Barre en 1991 et la dislocation du pays qui a suivi. De nos jours, la Somalie n'existe pratiquement plus en tant qu'Etat uni. Le pays est partagé entre différentes factions hostiles, dont le mouvement radical al-Chabaab.

    Reconnu par la communauté internationale comme l'unique organe de pouvoir légal, le Gouvernement fédéral de transition (GFT) ne contrôle que Mogadiscio et certaines régions environnantes, le reste du pays étant administré par des entités autonomes refusant de se soumettre aux autorités centrales.

    Lire aussi:

    Les USA attaquent des positions du groupe terroriste Al-Shabbaab en Somalie
    Pris pour un terroriste, le ministre somalien des Travaux publics est tué par erreur
    Promotion fulgurante: quand un conducteur de taxi devient un vice-speaker parlementaire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik