Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Mondial: un attaquant algérien renonce aux primes en faveur des Palestiniens

    International
    URL courte
    Mondial 2014 (44)
    0 21

    L'attaquant de l'équipe de l'Algérie de football Islam Slimani a refusé de recevoir de l'argent et des cadeaux de la part de célébrités arabes, appelant ces dernières à soutenir plutôt les Palestiniens.

    L'attaquant de l'équipe de l'Algérie de football Islam Slimani a refusé de recevoir de l'argent et des cadeaux de la part de célébrités arabes, appelant ces dernières à soutenir plutôt les Palestiniens.

    "Les Verts n'ont pas besoin d'argent, ce sont nos frères palestiniens qui en ont besoin", a déclaré le joueur cité par le journal algérien Al Khabar.

    Eliminée par l'Allemagne en huitièmes de finale, l'Algérie a été le seul pays arabe à la Coupe du monde. L'attaquant du Sporting Lisbonne Islam Slimani a marqué deux buts pour son équipe.

    Auparavant, la chanteuse émiratie Ahlam a promis d'offrir 10.000 dollars à chaque footballeur algérien qui inscrirait un but lors du Mondial du Brésil. Selon certains médias, un prince de l'un des pays du Golfe a promis de verser à la sélection algérienne 35 millions de dollars en cas de qualification pour les huitièmes de finale, soit la somme promise par la FIFA au vainqueur de la Coupe.

    L'Algérie a accédé à la phase éliminatoire grâce à une victoire sur la Corée du Sud (4-2) et à un match nul avec la Russie (1-1). En huitièmes, les Fennecs ont concédé une défaite contre l'Allemagne sur le score de 2-1 dans les prolongations. Après leur retour en Algérie, les footballeurs de l'équipe nationale ont été reçus par le président Abdelaziz Bouteflika.

    Dossier:
    Mondial 2014 (44)

    Lire aussi:

    Macron pourrait-il donner un nouveau souffle aux relations algéro-françaises?
    L’Algérie réclame des excuses à la France pour la colonisation
    Pyongyang prêt à partager ses compétences en matière spatiale avec l’Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik