Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Crash du MH17: Londres décryptera les boîtes noires

    International
    URL courte
    Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine (282)
    0 4 0 0

    Les autorités britanniques ont accepté de décrypter les boîtes noires du Boeing 777 malaisien qui s'est écrasé le 17 juillet dans l'est de l'Ukraine, a annoncé le premier ministre britannique David Cameron sur son compte Twitter.

    Les autorités britanniques ont accepté de décrypter les boîtes noires du Boeing 777 malaisien qui s'est écrasé le 17 juillet dans l'est de l'Ukraine, a annoncé le premier ministre britannique David Cameron sur son compte Twitter. 

    "Nous avons accepté la requête présentée par les Pays-Bas demandant que les experts [du Bureau] d'enquête britannique sur les accidents aériens (AAIB) de Farnborough (près de Londres) décryptent le contenu des boîtes noires du MH17 dans l'intérêt de l'enquête internationale", a indiqué M.Cameron. 

    Plus tôt dans la journée de mardi le site officiel du gouvernement ukrainien a informé que les experts néerlandais envisageaient de transmettre les boîtes noires, qui se trouvent à l'heure actuelle entre les mains des spécialistes malaisiens, à la Grande-Bretagne pour décryptage. 

    Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine>>>

    Un Boeing 777 de Malaysia Airlines reliant Amsterdam à Kuala Lumpur s'est écrasé le 17 juillet dans la région de Donetsk (est de l'Ukraine). L'avion avec 283 passagers et 15 membres d'équipage volait à 10.050 mètres d'altitude. Les autorités de Kiev accusent les forces d'autodéfense populaire de Donetsk d'être à l'origine du crash, mais les insurgés affirment ne pas disposer de systèmes capables d'abattre un avion à cette altitude. 

    Dossier:
    Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine (282)

    Lire aussi:

    Poutine: les USA ont des données sur le crash du MH17 mais ne les dévoilent pas
    Donetsk transmet les dépouilles et les débris du crash du MH17 aux Pays-Bas
    Déclassification au point mort: des documents sur le MH17 pourront rester secrets
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik