International
URL courte
Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)
0 02
S'abonner

L'armée ukrainienne a utilisé des bombes au phosphore dans le sud-est de l'Ukraine, a déclaré à Moscou Viktor Poznikhir, chef adjoint de la direction des opérations de l'Etat-major général des Forces armées russes.

L'armée ukrainienne a utilisé des bombes au phosphore dans le sud-est de l'Ukraine, a déclaré vendredi à Moscou Viktor Poznikhir, chef adjoint de la direction des opérations de l'Etat-major général des Forces armées russes.

"Nous avons des preuves de l'utilisation de munitions au phosphore dans des villes et villages ukrainiens", a indiqué le général Poznikhir à la chaîne de télévision Rossia 24.

Selon le général, les munitions utilisées par l'armée ukrainienne tombaient à "une grande vitesse (à la différence des obus éclairants)", leurs éléments se dispersaient "sur un vaste territoire en produisant une pluie d'étincelles", la chute des bombes provoquait des "incendies importants et la température de combustion était très élevée".

Les autorités de Kiev mènent depuis le 15 avril une opération spéciale d'envergure visant à réprimer la révolte qui a éclaté dans le sud-est de l'Ukraine suite au renversement du régime du président Ianoukovitch le 22 février dernier. La Russie qualifie cette opération de "punitive" et appelle les dirigeants ukrainiens à y mettre fin. Des experts russes et des membres de forces d'autodéfense populaire de Donetsk et de Lougansk ont déjà dénoncé l'utilisation par l'armée ukrainienne de bombes au phosphore blanc et à sous-munitions interdites par les conventions internationales.

Dossier:
Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)

Lire aussi:

Miss France 2020 sauvée par les pompiers lors d’un incendie dans son immeuble à Paris
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Un épidémiologiste croit savoir les causes de la mortalité plutôt faible du Covid-19 en Allemagne
Tags:
bombe au phosphore, Viktor Poznikhir, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook