Ecoutez Radio Sputnik
    Штаб отряда ополчения Игоря Безлера в городе Горловка Донецкой области

    Ukraine: une colonne de blindés en déroute près de Donetsk (insurgés)

    © Sputnik. Mikhail Voskresensky
    International
    URL courte
    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)
    0 11 0 0

    Les forces d'autodéfense populaire de la république autoproclamée de Donetsk ont annoncé avoir dévié l'attaque de l'armée régulière contre Ilovaïsk (35 km à l'est de Donetsk), détruisant une colonne de blindés de l'ennemi, a appris l'agence RIA Novosti auprès de l'état-major des insurgés.

    Les forces d'autodéfense populaire de la république autoproclamée de Donetsk ont annoncé avoir dévié l'attaque de l'armée régulière contre Ilovaïsk (35 km à l'est de Donetsk), détruisant une colonne de blindés de l'ennemi, a appris l'agence RIA Novosti auprès de l'état-major des  insurgés.  

    "Neuf unités de véhicules blindés ont été détruits", a précisé la source.  

    Selon la source, des combats se poursuivent près de Mospino et à Krasnyï Loutch (région de Lougansk), à 120 km à l'est de Donetsk.  

    En outre, l'armée pro-Kiev poursuit le pilonnage des villes de Gorlovka, d'Enakievo et de Donetsk.   

    Les autorités de Kiev mènent depuis le 15 avril une "opération antiterroriste" d'envergure visant à réprimer la révolte qui a éclaté dans le sud-est de l'Ukraine. Selon la mission du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme et de l'Organisation mondiale de la santé, les hostilités ont fait plus d'un millier de morts et plus de 3.400 blessés parmi les civils entre mi-avril et le 26 juillet dernier.  

    Conflit armé en Ukraine: réalités et perspectives Moscou qualifie cette opération de punitive et appelle les dirigeants ukrainiens à y mettre fin. De leur côté, les autorités locales de Lougansk estiment que 1.500 personnes ont trouvé la mort dans la région depuis le début de l'opération.

    Dossier:
    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik