Ecoutez Radio Sputnik
    Dans un supermarché

    Russie: des dizaines de pays souhaitent augmenter leurs livraisons

    © Photo. Gina Sanders
    International
    URL courte
    Riposte russe aux sanctions de l’Occident (186)
    0 0 0

    Des dizaines de pays font la queue pour formuler leurs offres d'importation de produits d'agriculture en Russie, le ministère russe de l'Agriculture étudie ces propositions quotidiennement, a annoncé le ministre russe de l'Agriculture Nikolaï Fedorov.

    Des dizaines de pays font la queue pour formuler leurs offres d'importation de produits d'agriculture en Russie, le ministère russe de l'Agriculture étudie ces propositions quotidiennement, a annoncé mardi le ministre russe de l'Agriculture Nikolaï Fedorov.

    "Je peux citer ces pays. Ce sont notamment la Turquie, l'Iran, Israël, le Maroc, l'Argentine, l'Equateur, le Pérou et le Brésil. Autrement dit, la file d'attente est suffisamment longue. Des dizaines de pays font la queue devant le ministère de l'Agriculture et l'agence sanitaire Rosselkhoznadzor pour formuler leurs offres. Parallèlement, nous avons envoyé des lettres contenant nos besoins supplémentaires, vu la diminution de livraisons de certains pays", a déclaré M.Fedorov.

    Le 7 août, le gouvernement russe a publié la liste des produits interdits d'importation en provenance des Etats-Unis, de l'Union européenne, de l'Australie, du Canada et de la Norvège, en réponse aux sanctions imposées contre Moscou.

    Cette interdiction valable un an concerne le bœuf, le porc, la volaille, le poisson, le fromage, le lait et les produits laitiers, les légumes et les fruits.

    Dossier:
    Riposte russe aux sanctions de l’Occident (186)

    Lire aussi:

    Trois ans d’embargo alimentaire: avantages, inconvénients et perspectives pour la Russie
    Auchan soupçonné de vendre des fromages interdits en Russie
    Les restrictions russes sur les volailles et œufs US et canadiens levées
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik