Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Convoi humanitaire: la méfiance envers la Russie dépasse les bornes (expert US)

    International
    URL courte
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)
    0 3 0 0

    A force d'accuser la Russie de tous les maux, Kiev et l'Occident perçoivent même avec suspicion la volonté de Moscou de livrer de l'aide humanitaire à l'Ukraine, écrit le Los Angeles Times.

    A force d'accuser la Russie de tous les maux, Kiev et l'Occident perçoivent même avec suspicion la volonté de Moscou de livrer de l'aide humanitaire à l'Ukraine, écrit le Los Angeles Times.

    "Nous devons prendre garde aux déclarations infondées, notamment celle qui dit que ce qui est bien pour Poutine est forcément mauvais pour nous. Où sont alors les 300 camions d'aide américaine?", s'interroge Matthew Rojansky, directeur du Kennan Institute, cité par le journal.

    Selon lui, l'Ukraine et l'Occident sont devant un choix: soit autoriser le convoi et, par conséquent, reconnaître que le rôle de la Russie est moins démoniaque qu'on ne le laisse croire, soit afficher leur médiocrité et leur indifférence face aux souffrances humaines. 

    Quelle que soit la décision de Kiev, Moscou remportera une victoire morale aux yeux des habitants du sud-est de l'Ukraine, considère le journal. 

    "La Russie a réussi à propulser l'affaire (du convoi humanitaire, ndlr) sur la scène internationale de sorte qu'aujourd'hui, ce n'est pas l'intervention de Poutine qui importe mais ce qui est fait pour aider les victimes du conflit", souligne Andrew Weiss de la Fondation Carnegie pour la paix internationale. 

    280 camions russes transportant 400 tonnes de céréales, 100 tonnes de sucre, 62 tonnes d'aliments pour enfants, 54 tonnes de médicaments et d'équipements médicaux, 12.000 sacs de couchage et 69 groupes électrogènes portables approchent de la frontière avec l'Ukraine.  

    Kiev et ses alliés occidentaux se sont dans un premier temps opposés à l'initiative de la Russie en affirmant qu'elle pourrait servir de prétexte à une opération armée dans l'est de l'Ukraine, où se poursuivent les combats entre forces gouvernementales et insurgés.

    Dossier:
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik