Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Est de l'Ukraine: des désertions de plus en plus fréquentes parmi les pro-Kiev

    International
    URL courte
    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)
    0 0 0

    Les militaires ukrainiens qui combattant dans l'est de l'Ukraine sont de plus en plus nombreux à déserter ou à se rendre, a déclaré lundi le ministre de la Défense de la république autoproclamée de Donetsk, Vladimir Kononov.

    Les militaires ukrainiens qui combattant dans l'est de l'Ukraine sont de plus en plus nombreux à déserter ou à se rendre, a déclaré lundi le ministre de la Défense de la république autoproclamée de Donetsk, Vladimir Kononov.

    "Je tiens à «remercier» l'armée ukrainienne qui en est arrivée à cet état de dégradation. Ils [les militaires pro-Kiev] n'ignorent pas qu'ils tirent sur des civils. C'est pour cela que de nombreux soldats ont abandonné le matériel de guerre, certains ont déserté ou se sont rendus. Les insurgés possèdent beaucoup d'armes ayant autrefois appartenu à l'armée ukrainienne. Nous sommes prêts à tenir tête à l'ennemi", a indiqué M. Kononov dans une interview à la chaîne de télévision Rossiya 24.

    D'après le ministre de la république autoproclamée, les bombardements des quartiers résidentiels par les militaires ukrainiens et la destruction de centrales électriques et de réseaux d'approvisionnement en eau potable poussent les habitants de la région de Donetsk à s'engager dans les forces d'autodéfense populaire. 

    Selon l'Onu, l'opération militaire menée par Kiev dans l'est de l'Ukraine a déjà fait plus de 2.000 morts et environ 5.000 blessés. Moscou estime qu'il s'agit d'une opération punitive et appelle la communauté mondiale à y mettre fin.

    Dossier:
    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)

    Lire aussi:

    Donetsk révèle ce qui attend les forces armées ukrainiennes en cas de provocations
    Tirs aux mortiers entre des unités des forces armées ukrainiennes dans le Donbass
    Poutine: personne n’a coupé le Donbass de l’Ukraine, elle le fait seule avec le blocus
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik