International
URL courte
Traité FNI (137)
0 04
S'abonner

Les experts russes et américains se rencontreront en septembre afin d'évoquer la mise en application par les parties du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), a annoncé à RIA Novosti une source au sein du ministère russe des Affaires étrangères.

Les experts russes et américains se rencontreront en septembre afin d'évoquer la mise en application par les parties du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), a annoncé jeudi à RIA Novosti une source au sein du ministère russe des Affaires étrangères.

"Ce sera une rencontre au niveau des experts. Il s'agira de consultations sur les préoccupations réciproques des parties", a déclaré l'interlocuteur de l'agence.

Et de préciser que l'endroit de la rencontre était inconnu pour le moment.

Auparavant, dans un rapport sur le respect des accords sur le contrôle des armements, les Etats-Unis ont officiellement accusé la Russie d'avoir enfreint le Traité FNI, en testant un missile balistique terrestre interdit par le document. Moscou a qualifié ces accusations de gratuites.

Conformément au Traité FNI en vigueur depuis 1988, la Russie et les Etats-Unis se sont engagés à ne pas fabriquer, tester ou déployer des missiles balistiques et de croisière terrestres à moyenne (1.000-5.500 km) et courte portée (500-1.000 km). De plus, les parties s'étaient engagées à éliminer en trois ans tous les vecteurs et missiles terrestres d'une portée comprise entre 500 et 5.500 km.

Le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire a été signé par les présidents Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev en 1987, dans une période de réchauffement des relations entre les Etats-Unis et l'URSS.

Dossier:
Traité FNI (137)

Lire aussi:

Covid-19: Boris Johnson transféré aux soins intensifs
Plus de 800 morts dus au Covid-19 en France en 24h - vidéo
La Russie a élaboré un schéma de traitement en cas de forme grave du Covid-19
Didier Raoult: «Il faut que l’exécutif se garde de faire de la médecine à notre place»
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook